•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Allégations de harcèlement :  deux politiciens réclament une enquête publique

Travail des téléphonistes de différentes entreprises devant des standards téléphoniques.(1930 à 1976)

Radio-Canada

Au cours d'un point de presse mardi après-midi, les conseillers municipaux de la ville du Grand Sudbury Michael Vagnini et Gerry Montpellier ont indiqué qu'une motion en ce sens serait déposée lors de la prochaine réunion du conseil municipal au retour de la période des fêtes, le 9 janvier. Ils réfutent les allégations selon lesquelles ils auraient fait du harcèlement au travail.

Les deux politiciens demandent une enquête publique sur ces allégations, liées au plan de restructuration des services d’urgence et d’incendie.

« Nous voulons informer nos électeurs que la plainte déposée ne tient pas la route », disent les deux conseillers.

Ils maintiennent n’avoir fait que leur devoir de politiciens, soit représenter les contribuables qui les ont élus.

Dès que ce sera public [si l’enquête devient publique], les gens vont voir que j’ai seulement défendu la voix de ceux qui ont voté pour moi.

Gerry Montpellier, conseiller municipal Grand Sudbury

Les deux politiciens maintiennent que jamais ils n'ont été approchés au sujet de la plainte déposée au ministère du Travail, sauf pour être informés qu’ils faisaient l’objet d’une enquête.

Les conseillers municipaux sudburois Michael Vagnini et Gerry Montpellier en conférence de presse. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les conseillers municipaux Michael Vagnini et Gerry Montpellier veulent une enquête publique pour les disculper des allégations de harcèlement au travail portées contre eux.

Photo : Radio-Canada / Sophie Houle-Drapeau

Enquête du ministère du Travail

Entre-temps, la ville du Grand Sudbury a obtenu une prolongation jusqu’au 15 février 2018 afin de se conformer à la loi provinciale sur le harcèlement au travail.

La Ville doit former tous ses employés et ses superviseurs relativement à cette loi.

Quatre constats d’infraction avaient été délivrés en octobre à la suite du congédiement du chef des pompiers Trevor Bain, avant l’intervention du ministère.

Enseigne de la Place Tom Davies à Sudbury.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Hôtel de ville du Grand Sudbury

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Le ministère donne aussi à la Ville plus de temps pour faire une enquête appropriée au sujet des allégations de harcèlement contre les conseillers Vagnini et Montpellier et certains employés municipaux.

Quant à la plainte déposée en mars dernier par le syndicat des pompiers professionnels du Grand Sudbury, la nouvelle date butoir pour la traiter est le 1er mars 2018.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Politique municipale