•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux synagogues de Montréal reçoivent des messages haineux

La synagogue Shaare Zedek est située dans l'arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal.

La synagogue Shaare Zedek est située dans l'arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal.

Photo :  Google Maps

Radio-Canada

Deux synagogues de la région de Montréal, Shaare Zedek, située dans l'arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, et Beth Ora, dans Saint-Laurent, ont été la cible de messages haineux, a annoncé lundi l'organisme B'nai Brith Canada.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a ouvert une enquête après que les deux synagogues de la région de Montréal ont reçu une copie de la même missive antisémite.

Un autre lieu de culte à Toronto, Adath Israel Congregation, a reçu une lettre et la police de Toronto a également ouvert une enquête.

À Montréal, le directeur de la synagogue Shaare Zedek, Julian Lewin, a déclaré à CBC que le message fait peur et que c'est une lettre « haineuse ».

La réception de la lettre coïncide avec la fête juive de Hanoukka qui débute le 12 décembre et se termine en soirée le 20 décembre.

La lettre reçue dans les synagogues lundi, deux à Montréal, une à TorontoAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La lettre reçue dans trois synagogues lundi, deux à Montréal, une à Toronto

Photo :  B'nai Brith

Moyen-Orient et gestes antisémites

Selon l'avocat-conseil du B'nai Brith, Steven Slimovitch, ces lettres au contenu haineux pourraient être une réaction à la décision, par le gouvernement américain, de reconnaître la ville de Jérusalem comme capitale de l'État d'Israël, et de l'annonce subséquente de l'intention d'y déménager l'ambassade des États-Unis.

« Vous savez, aussitôt qu'il y a quelque chose qui bouge au Moyen-Orient, il y a une augmentation de la propagande haineuse en Amérique du Nord », a-t-il déclaré sur les ondes de RDI.

Le directeur de la synagogue Beth Ora, Howard Yancovitch, a pour sa part contacté les autres synagogues pour savoir si elles avaient reçu un message similaire, et il a encouragé les membres de la communauté à « rester positifs » et à « essayer de mettre l'événement en perspective ».

Les deux synagogues n'ont jamais fait l'objet d'actes haineux majeurs, sauf quelques épisodes de vandalisme, ont rapporté les deux hommes.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Crimes et délits

Justice et faits divers