•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

H&M ferme des magasins et mise sur le commerce en ligne

Un magasin H&M avec de grandes affiches sur lesquelles apparaît le mot « solde ».

Le géant du commerce de détail H&M est en difficulté et prévoit fermer plusieurs magasins.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'action de H&M a plongé de 13 % vendredi à la Bourse de Stockholm. L'entreprise suédoise a annoncé une baisse surprise de ses ventes au 4e trimestre et elle prévoit déjà la fermeture de plusieurs magasins.

Du 1er septembre au 31 novembre, les ventes ont baissé de 4 % en raison d'une baisse d'achalandage dans les magasins. Il s'agit de sa plus importante baisse en près d'une décennie.

Ses ventes en ligne, elles, continuent de progresser.

Le géant du commerce de détail fait face à une concurrence féroce de la part, notamment, du magasin Zara.

H&M a l'intention de fermer un nombre indéterminé de magasins, et veut miser davantage sur le commerce en ligne.

Explications : H&M en déclin?

L'entreprise change ainsi de discours après avoir annoncé, au mois de septembre, qu'elle prévoyait ouvrir 385 magasins cette année.

Au cours des derniers mois, elle s’est vue forcée de réduire ses prix afin d’écouler son inventaire.

Pour le professeur de marketing Frank Pons de l'Université Laval, le choix de l'entreprise « était dans l’air du temps, ce n’est pas quelque chose qui est arrivé du jour au lendemain. [...] On arrive à un certain niveau de saturation, 4300 magasins à travers le monde. Je pense qu’on a fait le pari d’ouvrir beaucoup de magasins dans beaucoup de territoires. Et ça n’a pas fonctionné aussi bien qu’on le voulait. »

« Rester compétitif avec ce modèle d’affaires est un défi parce qu’on est copié. Il y a beaucoup d’entrants, comme Zara qui est beaucoup plus efficace. Donc cette logique d’être très rapide, elle est répliquée et elle est sans doute mieux faite en certains aspects. Le virage du commerce de détail est bien fait chez H&M, mais on n’est pas avant-gardiste dans ce domaine-là donc on essaie de rattraper ce retard-là, en ligne », explique le professeur en ajoutant que les récents accords de l’entreprise avec AliBaba vont lui permettre d’avoir un modèle plus efficace.

Avec les informations de Gérald Fillion

Avec les informations de Bloomberg

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Commerce

Économie