•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À Edmonton, les recherches s’intensifient pour retrouver Nadia Atwi

Gros plan sur le visage de Nadia Atwi, une femme qui a été vue pour la dernière fois le 8 décembre dernier dans le nord d'Edmonton.
Nadia Atwi a été vue pour la dernière fois le 8 décembre dernier dans le nord d'Edmonton. Photo: Courtoisie de la famille Atwi
Radio-Canada

Les policiers recherchent toujours activement Nadia Atwi, une Edmontonienne de 32 ans, qui manque à l'appel depuis vendredi dernier.

Le mari de Nadia Atwi, Ali Fneich, affirme avoir vu sa femme pour la dernière fois tôt vendredi dernier dans leur domicile du nord-est de la ville.

Jeudi, Ali Fneich s’est adressé à elle depuis les quartiers généraux de la police municipale d'Edmonton. Avec émotion, il a supplié sa femme de se manifester. « Je t’en supplie, Nadia, reviens à la maison aujourd’hui. Tout le monde à Edmonton, toute la planète t’attend », a-t-il déclaré en tenant leur fils dans ses bras.

Le mari de Nadia Atwi, en compagnie de leur fils devant sur une estrade.Le mari de Nadia Atwi, Ali Fneich, en compagnie de leur fils. Photo : Radio-Canada

Nous faisons de notre mieux pour te trouver, où que tu sois. On veut une fin heureuse pour tout le monde.

Le mari de Nadia Atwi, Ali Fneich

La sœur de Mme Atwi, Randa Atwi, a indiqué plus tôt cette semaine que sa sœur devait aller chercher leur mère pour l’amener au travail. Or, cette dernière s’est rendue par elle-même chez Nadia, seulement pour constater que sa fille était effectivement déjà partie.

Nadia Atwi n’a donné aucun signe de vie depuis. Son véhicule, une Chevrolet noire, a néanmoins été découvert dans un fossé du parc Rundle, également dans le nord-est de la ville.

Toujours en attente de pistes sérieuses

La police fouille divers secteurs d’Edmonton et devrait en plus survoler la ville en hélicoptère vendredi.

Le sergent Kevin Harrison, de l'équipe des personnes disparues, a indiqué que les policiers ne disposaient que de très peu d’information pour l’instant relativement à cette affaire. Il a révélé que ce n'est pas la première fois que Nadia Atwia disparait, mais qu'elle n'a jamais disparu durant une période aussi longue.

Une affiche avec des photos de Nadia Atwi collée sur un lampadaire.Des affiches avec la photo de Nadia Atwi, portée disparue depuis le 8 décembre à Edmonton. Photo : CBC/Anna Desmarais

Des bénévoles participant aux recherches ont toutefois découvert un objet mardi à proximité d’un pont du parc Rundle. Ils n’ont pas voulu fournir de détails quant à la nature de l’objet en question.

« Il revient aux détectives [de parler de l’objet trouvé]. C’est certainement un indice qui nous fournit une piste qui, espérons-le, nous aidera à aller plus loin dans nos opérations pour la retrouver », a indiqué Brent Koe, un des bénévoles.

M. Koe a par ailleurs confirmé que les recherches pour retrouver Mme Atwi étaient toujours concentrées dans la grande région d’Edmonton, puisqu’aucun indice ne permet de croire qu’elle s’est éloignée de la ville.

Le sergent Harrison a invité le public à continuer de garder l’œil ouvert. « Le temps [qui s'écoule] est l’élément critique de toutes les enquêtes sur les personnes disparues », a-t-il rappelé. « Si vous apercevez [Nadia Atwi], il est essentiel que vous nous contactiez immédiatement. N’attendez pas », a-t-il ajouté.

Au cours des derniers jours, les recherches pour retrouver Mme Atwi ont mobilisé des centaines de personnes, notamment au sein des communautés arabes et musulmanes d’Edmonton.

Un groupe Facebook a également été créé pour faciliter la diffusion d’information. Il compte déjà plus de 8000 abonnés.

Alberta

Disparition