•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ouest d'Ottawa aura sa Maison de la francophonie en 2018

On voit l'édifice à travers une clôture de métal

La future Maison de la francophonie de l'ouest d'Ottawa

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Près de 9 millions de dollars seront injectés dans la construction d'un carrefour communautaire francophone dans l'ouest d'Ottawa. Cette annonce a été faite vendredi par le député libéral d'Ottawa-Ouest-Nepean, Bob Chiarelli.

Ce projet, dans les cartons depuis six ans, verra le jour dans une ancienne école désaffectée, l'école Grant, située au 2720, rue Richmond, dans l'ouest de la Ville.

La Maison de la francophonie doit abriter, entre autres, une salle communautaire, un centre de formation professionnelle et un service de garde. On y offrira aussi des services sociaux, des services juridiques et d'immigration, des services de santé et un programme d'activités avant et après l'école.

Plusieurs organismes entendent s'y installer pour offrir des services, dont le Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario (CEPEO), l'Hôpital Montfort, le collège La Cité, Ami jeunesse et le Centre multiservice francophone de l'ouest d'Ottawa (CMFO).

La rénovation du site avait été interrompue en 2016, les fonds initiaux ayant été complètement utilisés.

Le projet, né en 2011, avait bénéficié au départ d'une subvention de 4 millions de dollars. Mais des imprévus lors des travaux de rénovation, comme la découverte d'amiante dans les plafonds et dans les murs et des fondations inadéquates, ont fait gonfler la facture.

Les nouvelles sommes annoncées vendredi permettront au promoteur du projet, le Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario (CEPEO), de le terminer.

« C'est l'argent qu'on avait demandé pour finaliser le projet, pour démolir un vieil édifice à l'arrière, qui est dangereux, pour construire le gymnase, construire la salle communautaire et pour finir l'aménagement paysager nécessaire. »

— Une citation de  Linda Savard, présidente, CEPEO

Un besoin dans l'ouest d'Ottawa

Ronald Bisson, du CMFO, soutient que la Maison de la francophonie aura un impact bénéfique pour les francophones dans l'ouest de la Ville.

L'homme est interviewé dans un gymnase entouré de plusieurs personnes
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le président du CMFO, Ronald Bisson

Photo : Radio-Canada

Les populations francophones en milieu minoritaire utilisent peu les services dans leur langue lorsqu'ils sont éparpillés parmi d'autres services en anglais, a rapporté M. Bisson, citant plusieurs études.

« Ce qu'on fait, c'est qu'on amène les services à la même place et ça devient une destination. Les gens savent que quand ils vont aller là, ils vont avoir des services en français et les gens y vont lorsqu'on les regroupe ensemble. »

— Une citation de  Ronald Bisson, président, CMFO

Mme Savard est également d'avis que la Maison va agir comme un aimant et attirer d'autres fournisseurs de services en français.

« Je suis certaine qu'avec l'annonce d'aujourd'hui, il va y avoir plus de partenaires qui offrent présentement des services en français dans l'est de la Ville qui vont être ouverts à venir s'installer, à ouvrir des bureaux dans l'ouest de la Ville », a affirmé Mme Savard.

La femme est interviewée dans un gymnase entourée de plusieurs personnes
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La présidente du CEPEO, Linda Savard

Photo : Radio-Canada

Les travaux devraient commencer au début de 2018 et l'ouverture est prévue en septembre 2018.

Avec les informations du journaliste Gilles Taillon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !