•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des centaines de lettres d'opposition au choix de l'école Greenwood

Les parents arrivent avec des enveloppes contenant 380 lettres destinées entre autres à la ministre de l'Éducation, Mitzie Hunter.

Des parents de l'est de Toronto viennent déposer à l'Assemblée législative des lettres pour dénoncer le projet de transformation de l'école Greenwood.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Olivier Bernatchez

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les parents qui s'opposent à l'acquisition de l'ancienne école Greenwood du conseil scolaire public anglais de Toronto par les conseils scolaires francophones ont déposé jeudi 380 lettres d'opposition à l'Assemblée législative.

Un texte de Julie-Anne Lamoureux

La lettre s'adresse à la ministre de l'Éducation, Mitzie Hunter, et lui demande de leur fournir une école secondaire et une expérience scolaire équivalentes à [celles des enfants de leurs] voisins anglophones.

Thomas Guillot remet les enveloppes contenant les lettres destinées à la ministre Mitzie Hunter.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Thomas Guillot remet les enveloppes contenant les lettres destinées à la ministre Mitzie Hunter.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Olivier Bernatchez

La lettre est aussi envoyée en copie conforme à la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, à la ministre des Affaires francophones, Marie-France Lalonde, au député libéral Arthur Potts, au député néo-démocrate Peter Tabuns et aux représentants des conseils scolaires.

Voici la lettre déposée à l'Assemblée législative.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Voici la lettre que des parents de l'est de Toronto ont rédigé et veulent envoyer à la ministre de l'Éducation Mitzie Hunter.

Photo : Radio-Canada / Julie-Anne Lamoureux

Les parents de l'est de Toronto sont contre le projet du conseil scolaire Viamonde de rénover l'ancienne école Greenwood pour la transformer en école secondaire pour les francophones de l'est de la ville. Ils jugent que cette solution n'offrirait pas une expérience équivalente à celle offerte aux élèves anglophones du quartier. Il n'y a pas de cour d'école, par exemple.

Les parents déplorent le fait que le conseil Viamonde n'ait pas donné suite à leur dernière campagne de lettres.

« Notre seule façon d'arrêter ce projet, c'est de s'assurer que les fonds ne soient pas octroyés. C'est la ministre de l'Éducation qui fait ça. C'est elle qui signe. C'est à elle qu'on s'adresse : ne signez pas, nous ne sommes pas d'accord. »

— Une citation de  Pascale Thibodeau, mère

Cette semaine, le conseil Viamonde maintenait sa position et espérait rallier les parents à son projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !