•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le personnel n'aide plus les patients à monter à bord d'un aéroglisseur

L'aéroglisseur reliant Saint-Augustin et Pakuashipi, sur la rivière Saint-Augustin en Basse-Côte-Nord

L'aéroglisseur reliant Saint-Augustin et Pakuashipi, sur la rivière Saint-Augustin en Basse-Côte-Nord

Photo : Société des traversiers du Québec

Radio-Canada

Depuis plus d'un mois, le personnel de l'aéroglisseur de Saint-Augustin, en Basse-Côte-Nord, refuse d'aider les ambulanciers à faire embarquer les patients sur une civière à bord de l'embarcation. Ce refus de coopérer complique les évacuations par avion de blessés en situation critique.

Un texte de Jean-Louis Bordeleau

Selon Alexandre Dumas, directeur des services préhospitaliers de la Basse-Côte-Nord, la situation est d'autant plus préoccupante que les premiers répondants en activités à Saint-Augustin sont toutes des femmes.

C'est de la force que ça prend. On est toujours après demander aux locaux s'il y a du monde responsable capable de nous aider.

Alexandre Dumas, directeur des services préhospitaliers de la Basse-Côte-Nord

Aux dires de Randy Jones, préfet de la MRC du Golfe-du-Saint-Laurent, un comité de citoyens pourrait être mis sur pied pour prêter main-forte aux ambulancières.

Selon plusieurs citoyens de Saint-Augustin, les employés de la Société des traversiers du Québec (STQ) , qui gèrent l'aéroglisseur, auraient reçu la directive ne pas prêter main forte pour des raisons d'assurances. Il n'a pas été possible d'obtenir des explications de la Société des traversiers du Québec.

Bris

À cela s'ajoutent les bris qui occasionnent des retards. Lorsque le service est interrompu, un hélicoptère prend le relais pour l'évacuation des patients, mais il ne peut pas se poser la nuit.

Selon la mairesse de Saint-Augustin, Gladys Martin, en attendant de pouvoir rejoindre leur village situé sur la rive opposée, les citoyens doivent patienter sans eau ni nourriture à l'aéroport quand ça arrive.

Pour pallier ce que certains citoyens appellent « un manque de morale de la STQ », les citoyens utilisent de petits aéroglisseurs pour assurer la liaison.

Le petit aéroglisseur sur la rivière Saint-AugustinAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le petit aéroglisseur de Saint-Augustin

Photo : Municipalité de Saint-Augustin

La Municipalité a voté une résolution, mardi, pour demander à Québec une solution de rechange au service d'aéroglisseur..

Côte-Nord

Transports