•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Part des revenus du cannabis : Couillard veut négocier avec les villes

Le premier ministre Philippe Couillard en entrevue
Le premier ministre Philippe Couillard Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le premier ministre Philippe Couillard entend négocier avec les municipalités les sommes qu'elles pourraient percevoir sur la vente du cannabis.

Un accord a été conclu cette semaine avec le gouvernement fédéral qui octroiera aux provinces 75 % des revenus provenant de la taxe d'accise sur le cannabis.

Or, les municipalités souhaitent obtenir à leur tour une partie des recettes fiscales.

« On va négocier, de la même façon que nous, on s’est assis avec le fédéral avec devant nous les items les éléments de dépense qu’on doit affronter », a affirmé le premier ministre Philippe Couillard.

Le premier ministre Couillard n’est pas prêt à octroyer d’emblée le tiers des revenus issus de la TVQ, de la Société québécoise du cannabis et de la taxe d’accise qui sera perçue au Québec, comme le réclame le maire de Québec, Régis Labeaume. Il refuse d’établir le pourcentage qui sera versé.

« Pourquoi un tiers, pourquoi pas un quart, pourquoi pas deux tiers? Il faut qu’on ait des chiffres devant nous, une base réelle qui dit : voici la dépense à payer, voici le besoin, on fait la somme, on regarde ce qu’il y a [comme dépense] au niveau du gouvernement du Québec, c’est pas rien non plus. »

Philippe Couillard se dit certain d’en arriver à une entente avec les municipalités sur la question.

Plus tôt cette semaine, Régis Labeaume s’est dit prêt à livrer bataille au gouvernement Couillard pour que les municipalités reçoivent une partie des recettes fiscales provenant de la vente du cannabis.

Le maire fait valoir que ce sont les villes qui devront composer avec les problèmes sociaux découlant de la légalisation du cannabis.

Il a indiqué jeudi qu'il craint que le gouvernement provincial demande des pièces justificatives. « Est-ce que le fédéral a demandé au provincial de lui envoyer des factures? Non. On n'embarquera pas dans un système de facture, parce que nous le coût social, on n’est pas capable de le facturer demain matin. »

Le maire souhaite recevoir un montant défini de la part de Québec. « On veut un pourcentage, parce que toi tu as eu un pourcentage, on veut que ce soit aussi clair que ça, sinon ça va être bordélique », souligne-t-il, précisant vouloir obtenir une réponse rapidement.

En entrevue avec Bruno Savard au Téléjournal Québec, le premier ministre Couillard revient sur les dossiers de 2017, dont le partage des revenus de la vente du cannabis.

Québec

Politique