•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Alberta soutiendra trois nouveaux projets d'éoliennes

Gros plans sur les visages de la ministre de l'Environnement de l'Alberta, Shannon Philips et celui de la première ministre, Rachel Notley.

La ministre de l'Environnement de l'Alberta, Shannon Philips en compagnie de la première ministre, Rachel Notley.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'Alberta met en œuvre la première phase de son plan visant à produire 30 % de son électricité à partir d'énergies renouvelables d'ici 2030. Le gouvernement albertain a présenté mercredi trois projets qui bénéficieront de son appui pour produire 600 mégawatts d'électricité verte par année à compter de 2019.

Un texte de Vanessa Destiné

Le gouvernement de Rachel Notley a arrêté son choix sur trois projets liés à l’énergie éolienne après avoir examiné une trentaine d’initiatives qui touchaient aussi à l’énergie solaire et hydroélectrique.

Les trois fermes éoliennes, Capital Power à Medicine Hat, EDP renewable, au nord de Calgary et Castle Rock Ridge, près de Pincher Creek, devront mettre en branle leur production d’ici deux ans.

Les fermes se sont engagées à produire environ 200 mégawatts chacune, dans le but d’alimenter près de 250 000 foyers. La première phase du projet devait initialement permettre de produire 400 mégawatts d’électricité pour 170 000 ménages, mais le tout a été revu à la hausse devant les capacités de production des entreprises soumissionnaires.

Les entreprises qui administrent les fermes retenues doivent fournir un investissement total de 1 milliard de dollars en Alberta. Le gouvernement doit aussi contribuer financièrement à la réalisation ces projets, mais n’a pas voulu prendre d’engagement ferme dans l'immédiat quant au montant.

Le gouvernement avait toutefois indiqué l'année passé que les projets retenus seraient financés par le réinvestissement d'une partie de la taxe carbone annoncée sur les grands émetteurs industriels.

Des retombées attendues

La mise en œuvre de ces projets devrait ainsi permettre de créer plus de 700 emplois dans la province, selon les premières estimations.

Cette première phase s’inscrit dans le plan du gouvernement Notley de remplacer l’énergie produite par les centrales de charbon d’ici 2030.

À long terme, le gouvernement estime qu’il sera en mesure de créer quelque 7000 emplois en Alberta grâce au développement des énergies propres et d’attirer des investissements de plus de 10 milliards de dollars.

La première ministre Rachel Notley n’a pas caché sa satisfaction lors de la présentation des projets choisis.

Mme Notley a notamment rappelé qu’un des objectifs phares de son gouvernement est de prouver qu’on peut maintenir la croissance économique tout en adoptant des comportements responsables à l’égard de l’environnement.

La ministre de l’Environnement de l’Alberta, Shannon Philips, abondé dans le même sens, parlant « d’un grand jour pour l’électricité dans cette [province] ». « Ça va nous aider à diversifier l’économie et à créer les bons emplois et avoir plus d’énergie renouvelable pour notre électricité », a-t-elle déclaré.

La ministre de l’Environnement a également indiqué que la province avait réussi à obtenir un coût de production se chiffrant à 0.03 $/kWh, ce qui constitue le plus bas tarif au Canada. À titre comparatif, les tarifs d’électricité se situaient entre 0.06 $ et 0.09 $/kWh au Québec et entre 0.08 $/kWh et 0.18 $/kWh en Ontario pour l’année 2016.

Alberta

Énergies renouvelables