•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Démission et rupture de contrat lors du conseil municipal à Baie-Trinité

Le maire de Baie-Trinité, Marc Tremblay, lors de la séance publique du conseil municipal

La directrice générale de la MRC de Manicouagan Patricia Huet, le maire de Baie-Trinité Marc Tremblay et la conseillère Nancy Charpentier

Photo : Radio-Canada / BenoÎt Jobin

Radio-Canada

Les irrégularités relevées au cours des dernières semaines dans la gestion de la municipalité de Baie-Trinité inquiètent les citoyens qui ont été nombreux à poser des questions à ce sujet, mardi soir lors de la séance publique du conseil municipal. Pour répondre aux inquiétudes, les élus de Baie-Trinité ont approuvé la démission du secrétaire-trésorier et la rupture d'un contrat avec l'ex-maire.

Un texte de Jean-Louis Bordeleau

Une dizaine de personnes ont questionné les élus à propos du rapport de la Commission municipale du Québec dévoilé la semaine dernière.

Le rapport de la Commission municipale visait notamment le secrétaire-trésorier de Baie-Trinité, Gérald Jean, dont la compétence en gestion municipale a été largement remise en doute. Le conseil municipal a accepté sa démission et cherche déjà des candidats pour ce poste et celui de directeur général.

Tous ont demandé des précisions au sujet de la situation financière de Baie-Trinité, mais les élus n'avaient pas toutes les réponses à leurs questions. Le conseiller municipal Serge Lestage a, par exemple, avoué ne pas savoir si des redevances ont été payées à la Municipalité pour l'exploitation d'une carrière sur son territoire. « On est nouveaux là-dedans. On n'a pas de directeur général. Ça passait par lui ces choses-là », a-t-il expliqué.

La Municipalité de Baie-Trinité a réalisé un déficit de près de 230 000 $ en 2015, mais le rapport financier de l'année 2016 n'a pas été produit. Les nouveaux élus affirment que ce document pourrait être complété d'ici la fin du mois. Par ailleurs, le soutien de la MRC de la Manicouagan, du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire (MAMOT) et de la Fédération québécoise des municipalités a été demandé pour ces dossiers.

Près d'une centaine de personnes assistent à la séance publique du conseil municipal de Baie-Trinité. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La salle était bondée mardi soir lors de la séance publique du conseil municipal de Baie-Trinité.

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Denis Lejeune

Les élus de Baie-Trinité ont annulé le contrat conclu avec l'ex-maire Denis Lejeune. Le contrat de consultation pour la mise à niveau du réseau d'aqueduc avait été signé le 4 septembre entre la Municipalité et l'ex-maire.

Baie-Trinité réclame à Denis Lejeune un montant de 5 110 $ qui lui avait déjà été versé en vertu de ce contrat.

Avec le rapport qui a été fourni, nous on trouvait que c'était insuffisant, donc c'est pour ça qu'on va réclamer la somme en totalité à monsieur Lejeune.

Marc Tremblay, maire de Baie-Trinité

Par ailleurs, des citoyens ont questionné les élus sur le montant exact des frais d'avocat de Denis Lejeune payés par la Municipalité. Le conseil a répondu que rien n'était certain pour l'instant, mais que les élus poursuivent leurs vérifications.

D'après les informations de Marlène Joseph-Blais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Politique municipale