•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trente fois plus de cannabis produit par Hydropothicaire à Gatineau

Une femme se déplace au milieu de plants de marijuana dans une serre.

Une employée s'occupe de plants de marijuana dans une serre de l'entreprise gatinoise Hydropothicaire, le jeudi 12 octobre 2017.

Photo : Radio-Canada / Laurie Trudel

Radio-Canada

L'entreprise Hydropothicaire de Gatineau annonce, mardi, un projet d'expansion d'envergure visant à faire d'elle l'un des plus importants producteurs de cannabis au pays.

La société qui produit actuellement du cannabis à des fins médicinales prévoit la construction d’une nouvelle serre de près de 93 000 mètres carrés pour augmenter sa capacité de production à 108 000 kg de cannabis séché par année. Il s’agit d’une production près de quatre fois plus importante que ce qui était prévu lors de sa dernière annonce d’expansion l’été dernier. Ce serait, par ailleurs, une multiplication par 30 de sa production actuelle.

L’entreprise, dont le nom officiel est Hydropothecary, entend ainsi être prête pour la légalisation de la marijuana en juillet 2018 et l’ouverture du marché de la consommation à des fins récréatives pour les adultes.

« On pensait pouvoir prendre notre temps. Cependant, moi, je reviens des consultations parlementaires avec le gouvernement du Québec et le gouvernement m'a annoncé qu'il avait une crainte qu'il y ait une pénurie de marijuana de qualité légale disponible pour les Québécois », a souligné Sébastien St-Louis, président-directeur général de la société.

Sébastien St-Louis, vêtu d'une tenue de protection, devant des plants de marijuana dans une serreAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le président-directeur général d'Hydropothicaire, Sébastien St-Louis, le 12 octobre 2017

Photo : Radio-Canada / Laurie Trudel

Hydropothicaire construira une nouvelle serre sur des terrains nouvellement acquis adjacents à son installation actuelle du secteur de Masson-Angers.

Il en coûtera environ 80 millions de dollars pour réaliser le projet d’expansion. L’entreprise prévoit créer 100 emplois pendant la construction et 100 autres lorsque les nouvelles installations seront prêtes.

L’augmentation de la capacité de production devrait être atteinte en décembre 2018.

Bénéfique pour l'économie

La communauté d'affaires s'est réjouie de cette nouvelle.

« Un investissement de cette ampleur-là, à Gatineau, dans le temps des Fêtes, c'est comme un cadeau de Noël, parce qu'on sait très bien que la construction, l'expertise, l'ingénierie, tout ce que regroupe ce projet d'expansion là, plus tous les services, les produits, ça peut amener certainement un beau boum », a estimé Jean-Claude Des Rosiers, président de la Chambre de commerce de Gatineau.

Le maire de la Ville de Gatineau soutient également le projet.

« C'est un site exceptionnel pour ça, qui est assez isolé. Il n'y a pas de maison proche, c'est un site facile à sécuriser. Vraiment, le choix de l'endroit est exceptionnel, alors nous, on n'a pas d'inquiétude, en plus du fait que tout cela est extrêmement encadré par Santé Canada », a indiqué Maxime Pedneaud-Jobin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Économie