•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec lance un carnet de santé virtuel

Présentation du carnet de santé virtuel lancé par le gouvernement du Québec.

Le carnet de santé virtuel permettra aux Québécois d'avoir accès à des informations à partir d'un appareil mobile, par exemple.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Québec lance le carnet de santé virtuel qui permettra aux Québécois d'avoir accès aux informations sur leur santé à partir d'un ordinateur, d'une tablette ou d'un téléphone intelligent.

La première phase du portail sera accessible aux patients de Laval et du centre MAclinique Lebourgneuf de Québec avant d'être déployée à l'échelle de la province l'été prochain.

Le Carnet santé Québec commencera à être rodé dans ces deux villes à compter du 5 janvier.

Les services suivants seront offerts au cours de la première phase :

  • La liste de médicaments reçus en pharmacie;
  • Les résultats de prélèvements;
  • Des rapports d'examens d'imagerie médicale;
  • La prise ou l'annulation de rendez-vous en ligne avec un médecin de famille (Rendez-vous santé Québec);
  • L’inscription au guichet d'accès à un médecin de famille.

Le carnet sera ensuite enrichi jusqu’à contenir le dossier de santé complet des patients. Seuls les données sur la santé mentale et des dossiers de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) n’y figureront pas, pour des raisons d'ordre légal.

Les résultats qui pourraient s’avérer délicats, l’annonce d’un cancer, par exemple, ne seront pas accessibles sur le portail et ils continueront d'être annoncés en présence d’un professionnel de la santé.

Le ministre de la Santé du Québec, Gaétan Barrette, lors d'une conférence de presse pour présenter le nouveau carnet de santé virtuel.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le ministre Gaétan Barrette a présenté le carnet virtuel en conférence de presse.

Photo : Radio-Canada

« On veut un nouveau système de santé adapté aux besoins des gens. »

— Une citation de  Gaétan Barrette, ministre de la Santé du Québec

Le projet a été développé à l’interne au coût de 11 millions de dollars. La mise à jour et les coûts de fonctionnement du système s’élèveront à 2 millions de dollars annuellement.

« Comme nous l’avons développé à l’interne, nous [n'avons pas] eu à acheter un produit [ni à] payer des redevances », a déclaré le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, au cours d’une conférence de presse.

Le Carnet santé Québec s’alimentera à partir de la banque de données du Dossier santé Québec (DSQ).

Le ministre Barrette s’est porté à la défense du DSQ. Il estime que l’argent dépensé dans ce projet n’a pas été perdu. « L’interface n’a pas été performante, ça c’est vrai, a-t-il convenu. Le DSQ tel qu’il existe aujourd’hui est un dépôt de données qui sont présentées sur un outil qui n’est pas convivial. Mais les résultats des examens y sont enregistrés dans une période de 48 heures et parfois c’est la même journée. »

Le Carnet santé Québec fonctionnera comme un compte bancaire. Les patients devront remplir un formulaire pour y accéder et le ministre atteste de la grande sécurité des données des usagers. Ces derniers pourront donner accès à leur carnet aux professionnels de la santé de leur choix.

Gaétan Barrette avance même que les médecins pourront éventuellement effectuer des consultations via Internet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !