•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'humoriste François Bellefeuille met son trophée du Gala Les Oliviers aux enchères pour les CALACS

Photo: Radio-Canada / Mathieu Valiquette
Radio-Canada

L'humoriste originaire de Trois-Rivières François Bellefeuille a décroché le prix du spectacle d'humour/meilleur vendeur au Gala Les Oliviers de dimanche soir. Le trophée ne se rendra cependant pas sur son manteau de cheminée parce qu'il a décidé de le mettre aux enchères au profit du regroupement des CALACS, qui viennent en aide aux victimes d'agressions sexuelles.

Quelques heures après l’ouverture des enchères, la mise est déjà de 7000 $. François Bellefeuille avait promis d’égaler le montant jusqu’à concurrence de 5000 $. Dans son discours de remerciement, l’humoriste avait aussi invité l’organisation Juste pour rire à égaler le montant amassé par les enchères.

« C’était une blague engagée, disons », a expliqué l’humoriste au micro de Facteur matinal, lundi matin. « Je trouve que Juste pour rire, on ne connaît pas tant leur opinion sur ce qui s’est passé [dans les derniers mois] et le mouvement #moiaussi. Je trouvais ça le fun de les pousser à réagir là-dessus et je suis content de voir qu’ils vont égaliser le montant. »

François Bellefeuille cherchait un geste à poser dans la foulée de dénonciations d’agressions sexuelles qui ont, entre autres, secoué le milieu de l’humour au Québec. Pourquoi avoir choisi de se départir de son trophée?

C’est l’Olivier du spectacle le plus populaire. Dans le cadre de mon spectacle, j’ai vu les gens dans les salles, ils m’ont donné de l’amour. J’avais déjà eu mon prix. Ce n’est pas un trophée dont j’ai besoin chez moi; c’est de là que le flash est venu.

François Bellefeuille, au micro de Facteur matinal

Le créateur du spectacle Le plus fort au monde a choisi de verser les profits de la mise aux enchères au regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS).

Sa décision et sa démarche ont été bien accueillies par ses pairs humoristes comme par l’organisation du Gala Les Oliviers.

Je crois que tout le monde comprend la raison, ç’a été fait dans le respect. L’Olivier, tous les Oliviers, ont de la valeur. Mais je suis content que celui-là soit peut-être celui qui va valoir le plus cher de l’histoire.

François Bellefeuille, au micro de Facteur matinal

Mauricie et Centre du Québec

Humour