•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nombre de vétérans attendant une réponse à une demande de prestation d'invalidité bondit

Des anciens combattants lors d'une cérémonie commémorative.
Les anciens combattants sont toujours plus nombreux à réclamer des prestations pour invalidité auprès du gouvernement fédéral. Photo: Radio-Canada / Michèle Brideau
La Presse canadienne

De nouvelles données montrent que le nombre de vétérans qui attendent une réponse à leur demande de prestation d'invalidité a monté en flèche au cours des huit derniers mois, avec des milliers d'ex-militaires touchés.

Anciens Combattants Canada indique qu'environ 29 000 dossiers étaient en attente à la fin du mois de novembre – une augmentation de près de 50 % par rapport au mois de mars.

Près du tiers de ces demandes se trouvaient en attente depuis plus de 16 semaines, ce qui constitue également une hausse depuis le printemps, en plus de signifier que les délais continuent de s'allonger.

Les défenseurs des droits des vétérans ont longtemps critiqué la longueur de ce processus pour les anciens membres des forces armées qui ont été blessés en uniforme.

Le vérificateur général du Canada, Michael Ferguson, a déjà fait part de ses inquiétudes quant aux délais de traitement des demandes des vétérans ayant subi des traumatismes psychologiques.

Mais ces récents chiffres sur l'ampleur de l'arriéré ont suscité une nouvelle vague d'indignation.

« C'est tellement important pour les gens en transition vers la vie civile et ça peut toucher un paquet d'autres facteurs, comme la capacité à payer ses factures, souligne le directeur administratif de Wounded Warriors Canada, Scott Maxwell. Dans certains cas, ça peut faire la différence entre être un vétéran itinérant ou pas. »

Ottawa agit, dit le ministre

Le ministre canadien des Anciens Combattants, Seamus O'Regan, affirme que des mesures ont été adoptées pour s'attaquer à ces retards.

Plus d'employés ont notamment été embauchés et l'examen des dossiers a été simplifié de façon à accélérer le processus et à accorder davantage le bénéfice du doute aux vétérans.

Peter Stoffer, un militant de longue date pour cette cause et un ancien député néo-démocrate, rappelle que le gouvernement tient le même discours depuis 1997.

La cause exacte de l'arriéré reste à déterminer. Les demandes de prestations d'invalidité ont crû de 20 % entre avril 2015 et mars 2016, mais cette augmentation n'explique pas pourquoi la liste d'attente s'est allongée cette année.

Anciens Combattants Canada a été durement frappé par les compressions budgétaires et les vagues de licenciements sous le gouvernement conservateur de Stephen Harper, mais les libéraux disent avoir rempli 460 nouveaux postes depuis leur arrivée au pouvoir.

Les données sur l'arriéré ont fait surface seulement quelques jours après la parution d'une étude selon laquelle le taux de suicide chez les vétérans est « considérablement » plus élevé que celui de la population globale.

Le système de prestation d'invalidité à vie avait été remplacé en 2006 par un paiement forfaitaire unique, des programmes de formation professionnelle et des allocations ciblées.

Le ministre O'Regan s'est engagé à dévoiler un nouveau régime d'ici la fin de l'année, mais bon nombre de vétérans craignent qu'il soit en deçà de celui remplacé il y a plus de dix ans.

Politique