•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de détenus que prévu dans les prisons de la Saskatchewan

Une porte de prison

Le ministère de la Justice en Saskatchewan devra débourser 10 millions de dollars en plus cette année en raison du nombre plus élevé de détenus.

Photo : Getty Images

Radio-Canada

Le ministère de la Justice de la Saskatchewan se voit octroyer 10 millions de dollars supplémentaires pour les centres de détention, car les détenus sont plus nombreux cette année que ce qui avait été prévu par la province.

Selon les statistiques de la province, en date de la semaine dernière, il y avait 2026 personnes en détention en Saskatchewan - soit 347 de plus que ce qui avait été prévu lorsque la province a établi son budget pour l’année pour les services correctionnels.

Par conséquent, les coûts d'hébergement et d'encadrement sont plus élevés pour la province. Ces frais comprennent les heures supplémentaires effectuées par les travailleurs du service correctionnel et l'aménagement d'espaces additionnels. Les services médicaux et le transport s'ajoutent également.

Drew Wilby, un porte-parole du ministère de la Justice, souligne qu'il est difficile de prédire combien de détenus seront incarcérés dans l’année, car le nombre fluctue. Il ajoute que le taux de personnes en détention provisoire contribue à cette augmentation.

Près de la moitié des détenus dans la province sont présentement en détention provisoire, ce qui signifie qu’ils sont en attente de sentence ou de procès.

M. Wilby affirme que la province fait des efforts pour résoudre ce problème, et cite en exemple une initiative à Saskatoon et à Prince Albert, où la Couronne, la défense et parfois la police se rencontrent avant la première comparution d’une personne, pour s'assurer que tous les documents sont en règle.

Manque de procureurs à Regina

La province est aussi confrontée à un manque de procureurs de la Couronne à Regina, en raison notamment de la compétition salariale avec les firmes d’avocats de la défense.

Le ministère ne donne pas de précisions quant au nombre de postes de procureurs vacants, mais affirme que les affaires criminelles ne sont pas affectées.

Par ailleurs, en plus des 10 millions ccordés au ministère pour faire face à l’augmentation du nombre de détenus une enveloppe supplémentaire de 1,2 million de dollars a été octroyée pour former 1500 employés à l'administration de la naloxone, un médicament qui permet de contrer les effets des surdoses d'opioïdes.

Avec des informations de Stephanie Taylor, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Crimes et délits