•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gicleurs dans les résidences pour personnes âgées : la CAQ demande une aide plus souple

Un gicleur
Un gicleur Photo: iStock
Radio-Canada

La Coalition avenir Québec (CAQ) demande une modification du programme d'aide pour l'installation de gicleurs dans des résidences pour personnes âgées.

Presque 4 ans après la tragédie de L'Isle-Verte, la moitié de ces résidences n'ont toujours pas installé de gicleurs.

Selon le porte-parole de la CAQ en matière de Santé et d'Aînés, François Paradis, 902 résidences n'ont présentement pas de gicleurs contre les incendies, alors que 926 se sont conformées à la loi adoptée en 2015.

Les propriétaires doivent actuellement assumer les coûts de l'installation, puis attendre un remboursement du gouvernement une fois les travaux complétés.

Proposition

M. Paradis propose plutôt que la subvention gouvernementale soit versée avant le début de travaux, c'est-à-dire à partir du moment où le propriétaire de la résidence a une soumission acceptée.

Certaines petites résidences ont de la difficulté à obtenir un prêt, déplore François Paradis.

« Le temps presse, parce que d'ici 2020, toutes les résidences devront avoir installé des gicleurs », indique François Paradis.

Il faut avoir le moyen de protéger nos aînés. On a des propriétaires qui veulent le faire. On a un gouvernement qui dit: “ on a des subventions ”, sauf qu'on ne les verse pas.

François Paradis, porte-parole de la CAQ en matière de Santé et d'Aînés
Dans la nuit du 23 janvier 2014, un incendie majeur ravage la Résidence du Havre de L'Isle-Verte, près de Rivière-du-Loup, faisant 32 morts.Dans la nuit du 23 janvier 2014, un incendie majeur ravage la Résidence du Havre de L'Isle-Verte, près de Rivière-du-Loup, faisant 32 morts. Photo : Infodimanche.com / François Drouin

Éviter une autre tragédie

Québec a décidé en 2015 de forcer les propriétaires de résidences pour personnes âgées à installer des gicleurs afin d'éviter la répétition de la tragédie de L'Isle-Verte.

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, affirme qu'une mise à jour du programme sera annoncée le mois prochain. Il balaie toutefois du revers de la main la proposition de la CAQ.

« Qui dans les gens qui nous écoutent mettraient de l'argent sur la table avant de faire des travaux? », se questionne-t-il.

Prenons une automobile, qui va payer avant de la faire réparer? C'est ce que la CAQ dit, c'est “payons avant”, puis allons-nous-en. Ça n'a pas de sens.

Gaétan Barrette, ministre de la Santé

Québec

Prévention et sécurité