•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Affaire Lussier-Bergeron : le maire de Sherbrooke s'excuse

Affaire Lussier-Bergeron : le maire de Sherbrooke s'excuse

Le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, et son ancien directeur de cabinet se sont adressés aux médias dimanche matin, à l'hôtel de ville de Sherbrooke. Les deux hommes affirment avoir tiré un trait sur ce qu'ils qualifient de « malentendu ». De plus, le maire Lussier a tenu à s'excuser publiquement à l'endroit de M. Bergeron.

Ils ont mis fin au bref point de presse sans accepter de répondre aux questions des journalistes présents.

Le maire Lussier affirme avoir discuté avec Daniel Bergeron dans les derniers jours. « J'ai réalisé que certains de mes propos ont eu une portée non désirée et ont créé un grand malentendu entre nous. Je tiens à préciser que Monsieur Bergeron n'est pas un menteur, contrairement aux commentaires que j'ai pu lire dans les médias la semaine passée. », explique le maire de Sherbrooke.

Je comprends que cette situation l'a mis dans une position très désagréable et je tiens à m'en excuser publiquement, ainsi qu'à toute sa famille.

Steve Lussier, maire de Sherbrooke

Le maire Lussier a par la suite souligné le travail qu'il avait fait pendant la campagne, avant de remercier tout le reste de son équipe. Le point de presse a été suivi par de nombreux organisateurs et bénévoles de M. Lussier, présents dans la salle.

L'ancien directeur de cabinet de Steve Lussier, Daniel BergeronL'ancien directeur de cabinet de Steve Lussier, Daniel Bergeron Photo : Radio-Canada

Une semaine « particulièrement difficile » pour Daniel Bergeron

« La semaine passée a été particulièrement difficile pour mes enfants et moi », a mentionné d'entrée de jeu l'ancien directeur de cabinet, avant d'affirmer qu'il acceptait les excuses du maire Lussier « avec plaisir ».

Pour moi aujourd'hui, la page est tournée et je sais bien que nous serons tous derrière lui pour l'appuyer dans son mandat et je demeure convaincu qu'il saura faire de Sherbrooke une ville prospère.

Daniel Bergeron

Rappelons que Steve Lussier a congédié Daniel Bergeron lundi sous prétexte « qu'ils ne partageaient pas les mêmes valeurs ». Des informations circulaient toutefois mardi, selon lesquelles M. Bergeron avait envoyé un message texte à l'ex-candidat Pascal Cyr lui demandant de venir poser une question embarrassante à Évelyne Beaudin au sujet de sa volonté d'être la conseillère désignée de Sherbrooke Citoyen et d'accaparer une partie du budget prévu pour la mairie.

Le lendemain, Daniel Bergeron alléguait qu'il s'agissait d'une commande du maire, ce que Steve Lussier a nié en bloc.

Évelyne Beaudin, conseillère municipaleÉvelyne Beaudin, conseillère municipale Photo : Radio-Canada

Encore des questions en suspens

Si le maire souhaite tourner la page rapidement sur cette histoire, la conseillère Évelyne Beaudin est loin d'être du même avis

Elle croit que ces excuses publiques ne représentent pas un dénouement à cette affaire. À son avis, certaines questions importantes demeurent en suspens.

« Est-ce qu'il y avait vraiment un enregistrement ? Est-ce qu'il existe encore ? Est-ce que quelqu'un a menti dans cette histoire ? Est-ce le chef de cabinet ou le maire qui a menti ? » se questionne-t-elle.

Tant et aussi longtemps que le maire n'aura pas répondu à toutes les questions à ce sujet, cette histoire n'est pas terminée.

Évelyne Beaudin

Selon elle, les citoyens ont le droit de savoir si un arrangement financier a été conclu entre les deux hommes.

« La principale question, c'est de savoir qui prend des décisions à l'Hôtel de Ville en ce moment. Est-ce le maire ou est-ce ce groupe d'individus l'entourant qui lui dicte ces décisions ? », ajoute-t-elle.

La nomination du futur chef de cabinet du maire sera, à son avis, un bon indicateur pour répondre à cette question.

Estrie

Politique municipale