•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin des hausses de loyer exorbitantes à cause des voisins

Un panneau qui indique  « à louer » en anglais.

Un panneau qui indique « à louer » en anglais.

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement de la Colombie-Britannique a annoncé l'élimination d'une faille réglementaire permettant à certains propriétaires d'imposer des hausses de loyer draconiennes.

La suppression des clauses d’augmentation de loyer selon la situation géographique empêchera les propriétaires de hausser leurs loyers au-delà des niveaux permis en prétextant que des logements comparables du même secteur sont loués plus cher.

Dans certains marchés, des propriétaires ont pu augmenter les loyers de 30 % à 80 %, bien au-delà des 4 % autorisés par la loi provinciale.

Ross Waring a vu son loyer exploser, comme celui de ses voisins.

« Nos anciens propriétaires nous ont fait subir des hausses massives de loyer, jusqu’à 73 % pour certains d’entre nous. Personne ne peut en supporter autant aujourd’hui. »

— Une citation de  Ross Waring, locataire

La nouvelle réglementation entre en vigueur le lundi 11 décembre 2017.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !