•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Invasion de chouettes rayées au centre-ville de Vancouver

Une chouette rayée dans un arbre
Une chouette rayée dans un arbre Photo: John Boylan
Radio-Canada

Un groupe de réadaptation de la faune dit avoir observé une augmentation du nombre de chouettes rayées au centre-ville de Vancouver. Il est de plus en plus souvent appelé à intervenir pour des cas d'oiseaux blessés.

De nombreuses photos de chouettes rayées, affichées dans les stations d’autobus ou sur des bâtiments de la ville, circulent sur les médias sociaux depuis quelques semaines.

Rob Hope, du groupe Orphaned Wildlife Rehabilitation Society, indique que certains rapaces foncent dans des vitres ou sont heurtés par des véhicules.

Mais un plus grand problème pour ces oiseaux, ajoute-t-il, ce sont les rats empoisonnés, qui peuvent vivre jusqu'à 10 jours après avoir ingéré des substances mortelles. Les rapaces qui les mangent meurent à leur tour.

Ainsi, même si ces chouettes rayées peuvent contribuer à faire baisser la population de rongeurs – un problème à Vancouver –, ces rongeurs restent un danger pour les chouettes.

L’organisme Orphaned Wildlife Rehabilitation invite le public à utiliser des trappes pour tuer les rats plutôt que de la mort aux rats, pour réduire les répercussions négatives sur les autres espèces de l'écosystème.

Plus de chouettes en ville

Avec le développement de la région, Rob Hope pense que davantage de chouettes pourraient se déplacer vers la ville lorsqu'elles sont chassées de leur habitat naturel.

Les chouettes rayées ont été éliminées dans certaines régions de la Colombie-Britannique pour réduire la compétition et protéger les chouettes tachetées en voie de disparition, qui sont considérées comme des espèces prioritaires. Mais Rob Hope estime que la présence des chouettes rayées à Vancouver ne devrait pas avoir d'effet négatif sur d'autres espèces.

Puisque les chouettes rayées sont « plus dociles » que d’autres oiseaux, il ajoute que ce n'est pas surprenant de voir, sur certaines photos prises par des internautes, qu’elles se trouvent proches de la population.

Avec les informations de Presse canadienne

Colombie-Britannique et Yukon

Animaux