•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

James Levine nie les allégations d’abus sexuels

James Levine, une baguette de chef d'orchestre à la main
James Levine Photo: Metropolitan Opera

Dans un communiqué publié jeudi soir sur le site du journal The New York Times, le chef d'orchestre du Metropolitan Opera James Levine a qualifié d'« infondées » les accusations d'abus sexuels qui le visent.

« Je n’ai pas vécu ma vie comme un oppresseur ou un agresseur », indique James Levine dans sa déclaration. Le Metropolitan Opera a suspendu dimanche le chef d’orchestre de 74 ans après que le New York Times a publié une enquête où trois personnes accusaient l’artiste de les avoir agressés sexuellement alors qu’ils étaient adolescents. Une quatrième personne en a par la suite fait de même.

L’équipe de l’opéra new-yorkais a engagé un ancien procureur fédéral pour enquêter sur ces allégations. Pour l’heure, James Levine a été remplacé par d’autres chefs d’orchestre pour diriger les performances déjà programmées.

Pour sa part, James Levine entend continuer sa collaboration de plus de 40 ans avec le Met Opera. Il dit espérer que « le temps viendra où les gens comprendront la vérité ».

Avec les informations de Associated Press, et The New York Times

Célébrités

Arts