•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les 10 articles les plus lus en 2017 à ICI Ottawa-Gatineau.ca

Photo: Simon Blais / Radio-Canada
Radio-Canada

La fin de l'année permet de revoir les événements qui ont marqué 2017. Certaines nouvelles ont particulièrement retenu l'attention des internautes. Voici les 10 nouvelles qui ont marqué l'actualité de la région d'Ottawa et de Gatineau.

Un texte d'Angie Bonenfant


DEUX PERSONNES SOMBRENT DANS LES EAUX GLACÉES D'UN LAC

Seule une partie du véhicule est visible à la surface du  lac. Les deux occupants du véhicule ont été plongés dans l'eau glaciale, mais ont pu en sortir à temps. Photo : Courtoisie du Service de la MRC des Collines

Deux personnes circulant à bord d'une surfaceuse sur le lac McMullin, à Val-des-Monts, ont évité le pire lorsque leur véhicule a sombré dans les eaux, au début de l'année. La glace a cédé sous le poids de la machine. Un scénario digne des films d'Hollywood qui a beaucoup fait réagir. À lire ici


PRISONNIERS D'UN AVION SANS AIR, NI EAU, NI NOURRITURE

Prise de vue d'un hublot montrant une aile d'avion et un avion stationné.Les vols d'Air Transat cloués sur le tarmac de l'aéroport international d'Ottawa le 31 juillet. Photo : Courtoisie Brice de Schietere

En juillet, des passagers de deux avions d'Air Transat ont été coincés dans leur aéronef pendant plusieurs heures, à l'aéroport international d'Ottawa, dans une chaleur étouffante, sans air, eau et nourriture. Pris en otage par les agents qui ne voulaient pas les laisser sortir, les voyageurs ont dû composer le 911 afin d'être évacués. À lire ici


SURVIVRE À UN ÉCRASEMENT D'AVION

Le visage et le crâne de Philippe St-Pierre ont été brûlés par les flammes.Le Gatinois Philippe St-Pierre a été brûlé au troisième degré lors d'un écrasement d'avion. Photo : Radio-Canada

L'homme d'affaires de Gatineau Philippe St-Pierre revient de loin. Il a survécu à un écrasement d'avion à l'automne 2016. Cet accident l'a laissé avec des brûlures au troisième degré sur 40 % de son corps. Son témoignage, livré en exclusivité au chef d'antenne Mathieu Nadon, a bouleversé les internautes. À lire ici


PHÉNIX « RUINE » LE CONGÉ DE MATERNITÉ D'UNE FONCTIONNAIRE

Un portrait de Mary O'DonnellMary O'Donnell est fonctionnaire fédérale depuis 10 ans. Photo : Radio-Canada / Ashley Burke

Au lieu de passer un beau congé de maternité en compagnie de son nouveau-né, la fonctionnaire Mary O'Donnell dit plutôt avoir vécu des journées d'angoisse, en raison des problèmes liés au système de paye Phénix. Privée de ses prestations de maternité en raison d'une erreur, au bord d'un gouffre financier, elle a passé d'interminables heures au téléphone à tenter de régler ses problèmes de paye. À lire ici


MAXIME PEDNEAUD-JOBIN RÉÉLU POUR UN 2e MANDAT

Montage d'une photographie de l'homme sur fond bleu parsemé de points blancs reliés de fines lignes blanchesLe chef d'Action Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, réélu maire de Gatineau pour un deuxième mandat. Photo : Radio-Canada

Les élections municipales du mois de novembre ont suscité beaucoup d'intérêt auprès de nos lecteurs. Vous avez été nombreux à suivre les différents reportages sur la campagne électorale à Gatineau. Notre dossier électoral, notamment notre débat diffusé en direct sur Facebook, a été abondamment consulté. À lire ici


ARMÉ ET DANGEREUX : UGO FREDETTE RECHERCHÉ

Ugo FredetteUgo Fredette Photo : SQ

La cavale d'Ugo Fredette, l'homme de 41 ans qui avait enlevé un enfant de Saint-Eustache, en septembre dernier, a pris fin au terme d'une cavale de près de 24 heures à Renfrew, en Ontario. Les lecteurs se sont beaucoup inquiétés pour le petit garçon de 6 ans et ils ont été nombreux à lire les détails entourant son « retour » auprès de ses proches. À lire ici


UNE JOURNÉE À LA MAISON POUR LES FONCTIONNAIRES DE GATINEAU

Des édifices fédéraux à Gatineau. (Archives)Les édifices fédéraux de la Place du Portage, à Gatineau. (Archives) Photo : Radio-Canada

En mai, les crues printanières ont forcé la fermeture des immeubles fédéraux et provinciaux de Gatineau. Par précaution, les deux ordres de gouvernement ont demandé à leurs employés de ne pas se présenter au travail. Le but était de réduire la congestion routière et de libérer le passage pour les services d'urgence. Cette nouvelle s'est répandue comme une traînée de poudre. À lire ici


À LA RECHERCHE DÉSESPÉRÉE DE DAVE LANTEIGNE

Une photo de Dave Lanteigne vu de profil.Dave Lanteigne Photo : Facebook/Dave Lanteigne

La disparition d'un homme diabétique, apparemment sans histoire, a fait couler beaucoup d'encre au mois de juillet. Dave Lanteigne avait été vu pour la dernière fois sur la promenade du Portage, dans le secteur de Hull, à la suite d'une soirée passée dans un bar. Malheureusement, le corps de Dave Lanteigne a été retrouvé dans la rivière des Outaouais. À lire ici


DES FAUSSES VESTES DES HELLS ANGELS MADE IN CHINA

La mention Hells Angels est sur un fond noir, au-dessus d'une tête de mort surmontée d'un casque ailé.Il est possible d'acheter des logos des Hells Angels contrefaits en Chine sur Internet. Photo : Radio-Canada

Qui pourrait rêver d'avoir sa propre patch des Hells Angels? De faux emblèmes du groupe de motards criminels sont disponibles sur Internet pour la modique somme de 40 $. Fabriquées en Chine, ces copies sont facilement accessibles, mais attention! Arborer un insigne des Hells sans leur autorisation peut avoir de malheureuses conséquences. À lire ici


AVANT LES PIRES INONDATIONS EN 40 ANS ET... APRÈS

L'autoroute 50 avant et aprèsL'autoroute 50 avant et après Photo : Radio-Canada

Vous avez été nombreux à partager ce texte de l'édimestre Jérémie Bergeron et du graphiste Simon Blais, preuve que les inondations ont été un sujet de préoccupation important. Ce reportage a permis aux lecteurs de voir concrètement les ravages de la crue printanière du mois de mai. La comparaison est saisissante. On comprend en un coup d'oeil l'ampleur de la dévastation. Un reportage à revoir! À lire ici

Avec la collaboration de l'édimestre Jérémie Bergeron et du graphiste Simon Blais

Ottawa-Gatineau

Société