•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

USA Gymnastics : l'ex-médecin Larry Nassar condamné à 60 ans de prison

Larry Nassar

Larry Nassar

Photo : Associated Press / Paul Sancya

Radio-Canada

Larry Nassar, un ancien médecin de l'équipe nationale américaine de gymnastique, a été condamné jeudi à 60 ans de prison pour possession de matériel pornographique juvénile par un tribunal du Michigan.

Le thérapeute, qui plaidait coupable, était jugé dans l'un des volets d'un vaste scandale d'agressions sexuelles sur de jeunes athlètes qui se sont déroulées sur plusieurs décennies.

La juge fédérale Janet Neff a affirmé que Nassar ne « devrait plus jamais avoir accès à des enfants ». Des enquêteurs ont retrouvé 37 000 images de pornographie juvénile sur ses appareils électroniques en 2016.

À noter que cette condamnation ne s'applique pas justement aux accusations d'agressions sexuelles qui pèsent contre lui, mais bien seulement à sa possession de pédopornographie. D'autres démarches juridiques sont toujours en cours pour ce qui est des accusations d'agressions sexuelles. Nassar a toutefois déjà plaidé coupable à ces accusations.

La gymnaste McKayla Maroney, double médaillée olympique et membre de l'équipe américaine médaillée d'or aux Jeux de Londres, a notamment dénoncé les agissements de l'ancien médecin à son endroit.

« Je ne suis pas une victime, je suis une survivante », a écrit l'ex-capitaine de la formation américaine Aly Raisman dans un texte publié jeudi, en plus de réclamer des changements « dans les systèmes qui ont encouragé les agresseurs sexuels ».

Elle s'en est prise à la Fédération américaine, au comité national olympique et à l'Université du Michigan, où Nassar était médecin. « Ceux qui ont détourné le regard doivent aussi rendre des comptes », a affirmé la gymnaste aux six médailles olympiques, dont trois d'or amassées aux Jeux de Londres (2) et de Rio (1).

La peine pour les accusations d'agressions sexuelles devrait être prononcée en janvier.

Gymnastique

Sports