•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La saison de la grippe s'annonce intense cet hiver

Un homme se mouche pendant qu'une femme lui touche la joue pour le réconforter.

La majorité des détections de grippe continuent d'être de type A (H3N2).

Photo : iStock

Radio-Canada avec La Presse canadienne

L'Agence de santé publique du Canada prévoit une activité grippale plus vive cet hiver.

Dans son plus récent avis de surveillance de l'influenza, l'Agence signale qu'elle a observé qu'à l'échelle nationale, la saison de la grippe a commencé tôt cette année et que l'activité grippale augmente progressivement.

Le nombre et le pourcentage de tests de laboratoire positifs sont plus élevés pour cette période de l'année par rapport aux saisons précédentes.

De plus, le nombre d'hospitalisations liées à la grippe chez les adultes, celui de consultations dans les cabinets de soins primaires pour un syndrome grippal ainsi que celui de régions ayant signalé une activité sporadique sont supérieurs aux taux prévus pour cette période de l'année.

La majorité des détections de grippe continuent d'être de type A (H3N2), quoiqu'un nombre élevé de détections de grippe B a également été signalé par l'Agence.

D'autre part, certaines informations font croire que le vaccin contre l'influenza qui est distribué cet automne pourrait avoir une efficacité limitée.

La grippe frappe fort à Calgary

En Alberta, déjà 1147 cas de grippe ont été confirmés depuis la fin du mois d'août, dont plus de la moitié dans la seule ville de Calgary. Ce sont déjà 190 personnes qui ont été hospitalisées en lien avec le virus dans la métropole et 320 à l'échelle de la province.

Les médecins ne savent pas pourquoi le nombre de cas est aussi élevé alors que l'hiver n'a pas encore officiellement commencé.

Miser sur la prévention

« Il n’est pas nécessaire de consulter un médecin pour la grippe. Si on a des symptômes, il faut rester à la maison pour éviter de propager le virus et boire beaucoup », conseille le Dr Paul Labrecque, médecin à l’Hôpital Sheldon Chumir, à Calgary.

Il rappelle qu’il est possible de prendre de l’ibuprofène ou de l’acétaminophène pour soulager les symptômes, et recommande avant tout d'être patient.

Ça prend presque 10 jours pour guérir. Les antibiotiques ne peuvent pas aider [plus que ça]. La vaccination est la chose la plus importante à faire pour prévenir la transmission entre personnes.

Dr Paul Labrecque

Santé publique

Santé