•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • La petite histoire de la guignolée au Canada

    La semaine verte, 24 décembre 1989
    Radio-Canada

    Depuis le 19e siècle, l'aide aux personnes démunies est devenue une tradition durant la période des Fêtes. Dans le Canada français, la collecte de dons prend la forme d'un événement annuel : la guignolée. Clin d'œil historique à cette grande opération de charité.

    Ce reportage de La semaine verte du 24 décembre 1989, dont nous vous présentons un extrait, revient sur l’histoire de la guignolée. Les interprétations sur l’origine du mot divergent, mais la plus courante est que « guignolée » proviendrait de l’expression « Au gui l’an neuf! ». Dans l’ancienne Gaule, les druides exprimaient ainsi l’inauguration de la cueillette des feuilles de gui, associé pour eux à l’immortalité.

    L’historien Jean Provencher raconte que la guignolée a été importée de ce côté-ci de l’Atlantique au temps de la Nouvelle-France. À l’origine, la collecte pour les nécessiteux se faisait le 31 décembre. Un groupe de jeunes passait de maison en maison en carriole afin de recueillir des dons. Jean Provencher évoque aussi la chanson traditionnelle de la guignolée, entonnée sur le pas de la porte :

    Bonsoir le maître et la maîtresse
    Et tout le monde de la maison
    Pour le dernier jour de l’année
    La guignolée vous nous devez

    Chanson de la guignolée

    La guignolée au Manitoba

    Il n’y a pas qu’au Québec qu’on entonne la chanson de la guignolée. La tradition est aussi reprise chez les francophones à travers le Canada.

    Téléjournal, 20 décembre 1982

    Dans ce reportage au Téléjournal du 20 décembre 1982, le journaliste Yves Desautels s’intéresse à la communauté de Saint-Boniface qui a décidé de ressusciter cette vieille tradition. On a pour l’occasion ressorti une charrette tirée par des chevaux au grand plaisir des enfants. L’ambiance ne pourrait être plus chaleureuse pour cette quête qui se déroule pendant plus de 4 heures.

    La guignolée en temps de récession

    Bien qu’elle soit désormais soulignée plus tôt en décembre, la tradition de la guignolée se maintient donc depuis plusieurs siècles. Il est aussi rassurant de savoir que, même en période de récession, la générosité est au rendez-vous.

    Reportage, 20 décembre 1982

    C’est ce qui est illustré dans cet extrait de reportage du 20 décembre 1982. On se situe alors en pleine crise économique. Les organismes de charité sont débordés par les demandes d’aide. En entrevue, le directeur de la Société St-Vincent-de-Paul, Albert Joly, confie pourtant que la participation financière a augmenté. La situation demeure toutefois précaire.

    [Les œuvres] envisagent d’une façon très pratique passer l’hiver et le printemps et elles espèrent fortement que, rendu à l’été, la situation redevienne normale.

    Albert Joly
    Encore plus de nos archives

    Archives

    Société