•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ligne de LRT Metro : « Ça suffit », dit le maire d’Edmonton

une intersection avec des feux rouges allumés et un train léger sur rail à l'arrêt en attendant de passer

La Ville d'Edmonton donne un ultimatum à Thales pour résoudre les problèmes de signalisation de la ligne de LRT Metro.

Photo : Radio-Canada / Roberta Bell

Radio-Canada

Le conseil municipal d'Edmonton demande à Thales, l'entreprise responsable du système de signalisation de la ligne de LRT Metro, de régler les problèmes d'ici le printemps. Sinon, elle doit s'attendre à en subir les conséquences.

La ligne est entrée en activité en septembre 2015 après presque deux ans de retard. Depuis sa mise en service, les trains roulent parfois à vitesse et à intervalle réduits. Des rapports rendus publics vendredi font état de 50 incidents depuis l’ouverture de la ligne, dont 8 ont eu pour conséquence que deux trains roulent face à face sur la même voie.

Ça suffit [...]; il s’agit de la dernière chance pour fournir des résultats, ou bien il y aura des conséquences sérieuses.

Don Iveson, maire d'Edmonton

La Ville d’Edmonton a suspendu un paiement de 17 millions de dollars à Thales en 2015.

Portrait de Don Iveson en costume cravate, expression pensive.

Don Iveson

Photo : Radio-Canada

Le conseil municipal, réuni mardi à ce sujet, n’a pas précisé quelles pourront être les conséquences pour l’entreprise, mais le maire a fait allusion à la résiliation du contrat.

La Ville demande également à Thales de fournir un plan B précisant les solutions de rechange aux problèmes de signalisation.

Dans un communiqué, Thales indique être déterminée à fournir un système de contrôle des trains basé sur la communication qui est sécuritaire et fiable.

« Nous allons continuer de travailler avec les responsables de la Ville et le service de transport d’Edmonton (ETS) pour fournir une fonctionnalité totale du système », a dit Dave Beckley, le vice-président des services à la clientèle et des opérations commerciales de Thales.

Plusieurs conseillers municipaux ont à nouveau demandé des garanties concernant la sécurité de la ligne, même si Linda Cochrane, directrice des services municipaux, a déclaré vendredi que la sécurité ne devrait plus être remise en question.

Le conseil a voté à l’unanimité pour fixer la date limite du 30 avril 2018 pour que Thales corrige les problèmes de signalisation de la ligne de LRT Metro.

Alberta

Transport en commun