•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les faucons pèlerins font un retour dans le Nord de l’Ontario

Un faucon pèlerin perché sur une roche.

Un faucon pèlerin

Photo : iStock / hstiver

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un oiseau de proie qui avait complètement disparu du paysage sudburois revient en force. Il pourrait même être retiré de la liste des espèces en péril, selon un biologiste.

Un comité du gouvernement fédéral recommande que le faucon pèlerin soit considéré comme autosuffisant pour la première fois en 40 ans.

À Sudbury, un groupe dont fait partie le biologiste Chris Blomme, de l’Université Laurentienne, a travaillé à la réhabilitation de l’espèce au début des années 90.

Lui et une équipe de 70 bénévoles avaient libéré dans la nature 71 jeunes faucons à l’Université et dans la région de Killarney.

« De les voir nicher dans la région immédiate du Grand Sudbury a été une agréable surprise », dit M. Blomme.

Même si le faucon pèlerin était retiré de la liste des espèces en péril, il indique que les sites de nidification seront protégés par la province et par les lois sur la protection de la faune.

Un oiseau têtu

La minière Vale a dû attendre des années avant de pouvoir démolir de vieux bâtiments parce que des faucons pèlerins y avaient élu domicile.

Installation de Vale à Sudbury.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les travaux de démolition de cette ancienne usine de la minière Vale ont été retardés pendant des années à cause des faucons pèlerins.

Photo : Vale

Un nichoir de faucon pèlerin.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Vale avait fait construire deux types de nichoirs pour inciter les faucons pèlerins à déménager.

Photo : Vale

Les oiseaux refusaient d’aller nicher sur des plateformes qui avaient été construites plus loin.

La compagnie minière indique que les oiseaux ont maintenant quitté la vieille usine, et que les travaux de démolition ont commencé.

Avec les renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !