•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Produits forestiers Résolu veut combler plusieurs postes à Senneterre

L'usine de Produits Forestiers Résolu de Senneterre avec, aux devants, une centaine d'arbres coupés empilés.

L'usine de Produits Forestiers Résolu de Senneterre.

Photo : Radio-Canada / Jean-Marc Belzile

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'entreprise Produits Forestiers Résolu lance une importante campagne de recrutement pour combler des postes dans ses deux usines de Senneterre.

Un texte de Thomas Deshaies

Rappelons que Produits forestiers Résolu avait acquis l'usine de Tembec en septembre 2016. Un an plus tard, l'entreprise a obtenu 100 % de sa garantie d'approvisionnement en bois.

La consolidation permet de pérenniser les activités des usines, souligne la superviseure des ressources humaines pour les usines de Senneterre, Sophie Roy.

« À Senneterre, on vivait des ouvertures et des fermetures d'usines constamment, explique-t-elle. En achetant l'usine de Tembec, le gouvernement nous a octroyé le bois (augmentation de l'approvisionnement) et on s'assure une pérennité des opérations et une pérennité des emplois. On va pouvoir attirer la main-d'œuvre et la garder à l'emploi », soutient-elle.

L'entreprise a donc été en mesure d'ouvrir un troisième quart de travail au sciage.

Nous sommes en manque de main-d'œuvre. Il y a aussi 24 personnes qui sont parties à la retraite dans le cadre du projet de consolidation.

Une citation de : Sophie Roy

Produits forestiers Résolu mise notamment sur l'utilisation des réseaux sociaux pour effectuer son recrutement, ainsi que les salons de l'emploi.

Sophie Roy affirme que des mesures seront prises pour attirer les travailleuses.

« Nous, on adapte nos opérations pour attirer les femmes dans notre industrie. On estime qu'il y a un pourcentage de femmes qui est très élevé et qui ne travaille pas dans les usines. Pourquoi ces femmes ne viendraient-elles pas travailler dans l'industrie? », souligne Mme Roy.

Une journée portes ouvertes aura lieu le 13 décembre prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !