•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba précise son plan sur le cannabis

Paquet de Marijuana.
Le gouvernement du Manitoba interdit la culture de cannabis à domicile. Photo: iStock
Radio-Canada

L'âge légal pour posséder, acheter ou consommer de la marijuana sera de 19 ans, a déclaré le gouvernement du Manitoba en prévision de la légalisation du cannabis prévu au Canada à partir du 1er juillet 2018.

« Le gouvernement travaille avec diligence et veut protéger tous les Manitobains », a déclaré la ministre de la Justice, Heather Stephanson.

Elle a présenté, mardi, le projet de loi sur la vente au détail, responsable et sécuritaire, du cannabis du gouvernement du Manitoba. Le document présente les règles de possession et de consommation.

Bien que l'âge légal pour consommer de l'alcool soit de 18 ans dans la province, la ministre croit que celui pour consommer du cannabis doit être supérieur.

Nous avons des preuves scientifiques qui démontrent que le cannabis peut causer des dommages au cerveau. Nous voulons prendre la bonne décision pour la santé de nos jeunes.

Heather Stephanson, ministre de la Justice

Selon Mme Stephanson, la province a choisi une approche équilibrée pour protéger la santé des Manitobains et éliminer le cannabis du marché noir.

Le projet de loi précise que seules les personnes qui ont un permis de vente au détail pourront vendre de la marijuana.

Des ministres du Manitoba.La ministre de la Justice du Manitoba dévoile le projet de loi sur la vente au détail responsable et sécuritaire du cannabis Photo : Radio-Canada / Camille Gris-Roy

Un nouveau nom

Au Manitoba, la Société des alcools et des loteries sera le point de relais avec les producteurs. Elle se procurera du cannabis auprès des producteurs détenteurs d'un permis du fédéral et s’occupera de l’offre dans la province.

La société d’État fera l'acquisition du cannabis pour la revente. De fait, tout cannabis vendu en magasin devra passer par elle. « Ceci permettra de garantir l'intégrité du système », a pour sa part rappelé le ministre de la Croissance, de l'Entreprise et du Commerce, Blaine Pedersen.

La Régie des alcools et des Jeux, par ailleurs, sera responsable de la réglementation des points de vente de la distribution des permis et des inspections. La vente en ligne sera aussi acceptée dans la province.

L'entité sera renommée Régie des alcools, des jeux et du cannabis.

Plus de temps pour les municipalités

Le gouvernement a rappelé que les municipalités pourront décider d'interdire la vente sur leur territoire, en procédant par plébiscite. Si telle est leur décision, elles devront le faire, soit au conseil municipal, soit par une pétition avec l’appui de 20 % des électeurs. « Le gouvernement communique avec les municipalités, a informé le ministre des Relations avec les municipalités, Jeff Wharton. Elles savent ce qui est le mieux pour leur communauté. »

Les municipalités ont jusqu'en janvier 2022 pour se saisir de ce droit. « Ce délai supplémentaire est dû à la courte période de temps entre la légalisation et les élections municipales de cet automne », indique le projet de loi.

Interdictions, amendes et sensibilisation

Par ailleurs, le projet de loi interdit de cultiver du cannabis à la maison.

Nous voulons nous assurer du respect de la loi et éviter que le cannabis ne soit à la portée des enfants.

Heather Stephanson, ministre de la Justice

Tous ceux qui dérogent à la loi pourraient devoir payer une amende de près 100 000 $ ou faire un an de prison. Pour une entreprise, la pénalité s’élèverait à 500 000 $.

Le projet de loi souligne aussi l’importance d’une responsabilité sociale. « Les points de vente devront offrir de l'information sur la consommation responsable », indique le projet de loi. Deux pour cent des revenus de la Société manitobaine des alcools et loteries devront servir à financer des programmes de sensibilisation.

Manitoba

Drogues et stupéfiants