•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plan d'action réclamé pour prévenir les incendies mortels dans les Premières Nations

La maison rasée par les flammes en février 2015 dans la réserve indienne Makwa Sahgaiehcan

Le feu a tué deux enfants et détruit une maison dans la réserve indienne Makwa Sahgaiehcan en Saskatchewan en 2015.

Photo : Newcap Television / Kim Capiral

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La nation Nishnawbe-Aski (NAN) a présenté mardi son plan d'action afin d'améliorer la sécurité des résidents contre le feu. Devant un comité fédéral qui étudient la prévention des incendies dans les communautés autochtones, NAN a déposé un plan en dix points.

Ce plan découle du programme Amber, une campagne de sécurité des incendies dans les Premières Nations.

Le programme a été nommé en mémoire d’un bébé de 5 mois, Amber Strang, la plus jeune des victimes d’un terrible incendie dans une maison à Pikangikum en 2016, et dans lequel huit autres personnes ont perdu la vie. Le grand chef Alvin Fiddler estime que trop de familles ont perdu des proches dans des incendies et il est temps que le gouvernement fédéral agisse.

La nation Nishnawbe-Aski fait aussi cinq recommandations :

  • Procurer du financement et des ressources pour implanter le plan d’action de la campagne de sécurité des incendies Amber
  • Défrayer les coûts de matériaux pour assurer que chaque maison des communautés autochtones rencontre les normes du code du bâtiment
  • Établir un bureau indépendant du commissaire aux incendies pour les Premières Nations. Ce commissaire serait responsable pour les inspections et l'application des normes de sécurité pour la prévention des incendies
  • Rétablir le suivi des incendies dans les réserves et créer une base de données détaillée sur les décès, pertes d’infrastructures et autres incidents liés aux incendies à utiliser dans les analyses
  • Envisager la création de processus tripartite entre NAN et les gouvernements canadien et ontarien afin de réviser la Loi de 1997 sur la prévention et la protection contre l’incendie afin d’offrir des services équitables selon la loi.
L'intérieur ravagé par les flammes d'une maison incendiée.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'intérieur ravagé par les flammes d'une maison incendiée dans la réserve de Siksika en Alberta, le 28 mars 2015.

Photo : Radio-Canada / Meghan Grant

Le rapport 2007 de la Société canadienne d’hypothèque et du logement sur la prévention des incendies dans les communautés autochtones avait démontré que les pertes (décès, blessures, dommages matériaux) surpassaient les données dans les communautés hors réserve.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !