•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les propriétaires de cinq « stationnements écoresponsables » récompensés à Montréal

De l'eau s'est accumulé sur une bande de végétation séparant des espaces de stationnement.
Un bassin de biorétention a été aménagé dans un stationnement d'Aéroports de Montréal. Photo: CRE-Montréal
Radio-Canada

Le Conseil régional de l'environnement de Montréal (CRE-Montréal) a remis mardi ses premières attestations « stationnement écoresponsable » – une première au Québec – qui vise à encourager l'aménagement durable et à récompenser les propriétaires de stationnements qui prennent des mesures concrètes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre liées à la dépendance à l'automobile.

« Il y au-delà de 5 % de la superficie de l'île qui serait dédiée aux stationnements. C'est une composante très importante de l'île de Montréal, le stationnement, alors tant qu'à en avoir autant sur notre île, eh bien, autant les faire mieux et les faire écoresponsables », fait valoir le directeur adjoint du CRE-Montréal, Félix Gravel.

Cinq stationnements ont répondu aux critères du comité de sélection, composé d'urbanistes, d'ingénieurs et d'architectes-paysagistes.

« Ils intègrent des mesures de verdissement, de récupération des eaux de pluie et d'implantation de mesures de mobilité durable, par exemple de supports à vélo, de parcours piéton bien identifiés, de places réservées de covoiturage, mais aussi l'autopartage, les voitures électriques... », énumère Félix Gravel.


Les lauréats de 2017 sont :

L’arrondissement Saint-Laurent pour la Bibliothèque du Boisé;

Des supports à vélos, des bacs à recyclage et une pancarte indiquant « milieu préservé pour la biodiversité ».Des supports à vélos ont été installés dans le stationnement de la Bibliothèque du Boisé, dans l'arrondissement Saint-Laurent. Photo : CRE-Montréal

Aéroports de Montréal pour le stationnement P-Charlie;

Des pancartes et des marques sur le sol interdisent aux voitures non électriques de se stationner.À l'aéroport Pierre-Elliot-Trudeau, des places de stationnements sont réservées aux voitures électriques. Photo : CRE-Montréal

L’arrondissement Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles pour le Centre Communautaire Roussin;

Une bande de végétation séparant des espaces de stationnement.Des îlots de végétation ont été aménagés dans le stationnement du centre Roussin, à Pointe-aux-Trembles. Photo : CRE-Montréal

La Corporation d’habitation Jeanne-Mance pour le stationnement 7;

De l'eau s'est accumulé près d'un drain sur une bande de végétation en bordure de stationnement.Un bassin de biorétention a été aménagé en bordure du stationnement 7 des habitations Jeanne-Mance, au centre-ville. Photo : CRE-Montréal

Desjardins pour le stationnement souterrain du Complexe Desjardins.

Des voitures électriques garées sur des espaces de stationnement peints en vert.Des places ont été réservées aux voitures électriques, dont certaines appartenant au service d'autopartage Communauto, sous le complexe Desjardins. Photo : CRE-Montréal

Pour le CRE-Montréal, cette remise de prix n'est qu'un début. L'objectif est de certifier « écoresponsables » le plus grand nombre possible de stationnements à Montréal et ailleurs.

Le Conseil espère par ailleurs que cette attestation soit ajoutée à la politique de mobilité durable du gouvernement du Québec, qui doit voir le jour d'ici avril 2018.

D'après le reportage de Sarah Sanchez

Grand Montréal

Transports