•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un guide pour outiller les proches des victimes d'exploitation sexuelle

Une prostituée négocie avec un client potentiel.
Une prostituée négocie avec un client potentiel. Photo: iStock

Les familles et les proches des femmes qui sont dans l'industrie du sexe et qui ne savent pas comment réagir ni quoi faire auront désormais à leur portée un guide, que vient de réaliser la CLES.

La Concertation des luttes contre l'exploitation sexuelle (CLES) a dévoilé sa brochure, intitulée « Guide d'information destiné aux proches des victimes d'exploitation sexuelle - S'outiller pour mieux comprendre », lundi, au cours d'une conférence de presse à Montréal.

Le guide donne des outils aux parents pour déceler des indices, par exemple des signes potentiels que leur fille est victime d'exploitation sexuelle.

Depuis deux ans, la CLES reçoit de plus en plus d’appels de mères, de pères et de proches des femmes qui sont entrées dans l’industrie du sexe. Ces personnes se sentent souvent démunies sur comment intervenir, quoi faire exactement.

Diane Matte, Fondatrice de la Concertation des luttes contre l'exploitation sexuelle

Il explique aussi les difficultés qu'éprouve une jeune femme à dévoiler à son entourage le fait qu'elle vit de la prostitution et par quels processus les jeunes femmes entrent dans ce milieu.

Et, surtout, il donne des outils pour s'en sortir et donne aux proches des trucs sur les bonnes attitudes à adopter et celles qui sont à éviter.

Le guide est disponible sur le site web de la CLES et sera également distribué par le réseau des 50 organismes partenaires.

Une mère dont la fille, jeune adulte, travaille encore aujourd'hui dans cette industrie a témoigné du fait que le guide décrivait bien les signes et les processus par lesquels elle est passée.

Selon Diane Matte, fondatrice de la Concertation des luttes contre l'exploitation sexuelle (CLES), la forme que prend l'exploitation sexuelle aujourd'hui évolue beaucoup en raison d'Internet.

« À Montréal seulement, il existe plus de 200 ou 300 salons de massage dits érotiques qui offrent des actes sexuels tarifés. […] On sait aussi que dorénavant l’expansion de l’industrie du sexe se fait via Internet en fait. Les acheteurs de services sexuels tarifés se déplacent moins », explique Mme Matte.

En effet, avec Internet, les clients peuvent consommer de la pornographie ou solliciter des services sexuels sans se déplacer. La demande Internet fait aussi en sorte que les jeunes sont de plus en plus sollicités et facile à approcher, souligne la CLES.

Avec les informations de La Presse canadienne

Prostitution

Justice et faits divers