•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Envoyé spécial
  • Les négociations en vue d'un accord de libre-échange Canada-Chine attendront

    Les premiers ministres Trudeau et Li participent à une cérémonie au Palais du peuple à Pékin.

    Photo : Reuters / Thomas Peter

    Radio-Canada

    Le premier ministre canadien Justin Trudeau et son homologue chinois Li Keqiang n'ont pas réussi à s'entendre sur la négociation d'un accord de libre-échange pour l'instant. Des désaccords persistent et font voler en éclats les espoirs que caressaient des représentants de la communauté d'affaires au Canada.

    Un texte de Louis Blouin, envoyé spécial en Chine

    L’occasion était pourtant parfaite. Justin Trudeau était accueilli en grand au Palais du peuple à Pékin. Plusieurs s’attendaient à ce que les pays s’engagent formellement sur le sentier du libre-échange.

    Or, la rencontre entre MM. Trudeau et Li a été beaucoup plus longue que prévu. Finalement, les Chinois ont annulé la séance de questions qui était prévue avec les journalistes.

    Les deux leaders n’ont fait que de courtes déclarations annonçant que les discussions exploratoires, entamées depuis plus de deux ans, allaient se poursuivre.

    Lors d’un bref point de presse peu après, le premier ministre canadien a affirmé que « beaucoup de progrès » avaient néanmoins été accomplis. Il n’a pas semblé outre mesure embêté par le rythme des discussions, soulignant que la Chine est une économie « énorme » avec qui il faut « créer les bons paramètres ».

    Pour eux, ce serait le premier accord de libre-échange avec un pays du G7 et ils sont très conscients des précédents.

    Justin Trudeau

    Le gouvernement Trudeau espérait imposer un agenda progressiste aux pourparlers, en matière d’environnement, de gouvernance, de normes du travail et d’équité entre les hommes et les femmes. Il se pourrait que ces propositions n’aient pas fait l’affaire des Chinois.

    Justin Trudeau et Li Keqiang passent la garde en revue au Palais du peuple à Pékin.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

    Justin Trudeau est en compagnie du premier ministre chinois, Li Keqiang, au Palais du peuple à Pékin.

    Photo : Radio-Canada / Louis Blouin

    Le premier ministre Li Keqiang affirme avoir parlé de droits de la personne et d’État de droit avec son homologue canadien. Il a souligné les divergences de points de vue.

    Considérant nos situations nationales respectives, il est naturel de ne pas s’entendre sur certains enjeux.

    Li Keqiang

    Les deux leaders ont tout de même annoncé certaines ententes en matière agricole notamment, pour faciliter l’exportation de canola, de bœuf et de porc provenant du Canada.

    Ils se sont aussi entendus pour promouvoir davantage le tourisme entre les deux pays et collaborer en matière de climat.

    Vos commentaires

    Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

    Politique internationale

    International