•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • Le PQ fera appel aux mêmes consultants que Valérie Plante

    L'affiche publicitaire de Valérie Plante
    L'affiche publicitaire de Valérie Plante Photo: Radio-Canada

    Plombé par les mauvais sondages, le Parti québécois a décidé de faire appel à des consultants externes et a retenu les services de l'agence publicitaire Upperkut.

    Un texte de Hugo Lavallée, correspondant parlementaire à Québec

    Cette firme s’est notamment illustrée ces derniers mois par sa contribution à la campagne victorieuse de Projet Montréal lors des élections municipales. Elle se décrit sur son site Internet comme « une agence de création multiplateforme » qui allie « publicité, relations publiques et réseaux sociaux ». C’est elle qui est à l’origine de la campagne « L’homme de la situation : Valérie Plante, mairesse de Montréal ».

    Le député organisateur du Parti québécois, Mathieu Traversy, a confirmé l’information lors d’une brève entrevue accordée samedi à Radio-Canada.

    Le but, c’est de faire connaître les idées qui ont été votées par les militants et les militantes au rassemblement du Congrès national de septembre dernier.

    Mathieu Traversy, député péquiste

    « On a, je pense, encore plusieurs mois pour faire valoir les très bonnes idées qui ont été choisies par nos délégués dans le cadre de ce congrès. »

    Selon nos informations, la firme Upperkut aura pour tâche d’élaborer un plan en vue des prochaines élections, mais aussi de proposer des solutions qui permettront au parti de s’illustrer à court terme, avant le déclenchement de la campagne électorale. Elle sera aussi appelée à prodiguer des conseils pour mettre davantage en valeur le chef Jean-François Lisée.

    Il s’agit surtout de « mettre en place, avec notre équipe, la séquence sur laquelle on veut "focusser" pour rendre plus accessible le Parti québécois en 2018 », explique Mathieu Traversy.

    Sans nommer qui que ce soit, il précise que le PQ fera appel au cours des prochains mois à d'autres personnes, « des gens reconnus dans leurs milieux, des gens qui ont une notoriété dans certains domaines », pour obtenir des conseils. « On a également beaucoup de gens qui aiment le Parti québécois qui nous écrivent des suggestions », a-t-il précisé.

    Le député n’a pas souhaité commenter le plus récent sondage Léger Marketing – Le Devoir, qui n’accorde plus que 19 % des intentions de vote au Parti québécois.

    « Je pense qu’on va être capables d’impressionner », s’est-il contenté de répondre.

    La firme Upperkut n’en est pas à sa première collaboration avec le Parti québécois, mais elle travaillera désormais avec lui en liens plus étroits.

    Le caucus des députés, les membres de l’exécutif national de même que l’ensemble des présidents régionaux du PQ se réunissent ce dimanche afin de préparer les prochaines élections. Ils discuteront notamment du plan d’action du parti, de la plateforme électorale et des préparatifs électoraux. Le chef Jean-François Lisée livrera un discours dans lequel il sera notamment question de la langue française et de l’identité québécoise, a-t-on appris.

    Le sondage cité dans ce texte a été réalisé en ligne entre le 27 et le 30 novembre 2017 auprès de 1010 répondants.

    Politique provinciale

    Politique