•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’industrie aérospatiale à la recherche de travailleurs

Pénurie de main-d'oeuvre dans l'’industrie aérospatiale.

Photo : Radio-Canada / Fanny Samson

Radio-Canada

La pénurie de main-d'oeuvre se fait sentir dans plusieurs industries de la région et l'aérospatiale ne fait pas exception.

La demande a augmenté à un point tel que l'entreprise a aujourd’hui un urgent besoin de travailleurs.

C'est pourquoi l'École des métiers de l'aérospatiale de Montréal et Premier Aviation Québec organisait une journée porte ouverte pour faire découvrir les différents métiers de l’industrie samedi, à l’aéroport de Québec.

« On n'est pas vraiment connus, on s'est dit que les gens qui viennent à l'aéroport ne réalisent pas le potentiel de pouvoir travailler en aéronautique à Québec », explique Jean-Pierre Bastien, vice-président des opérations chez Premier Aviation Québec.

On est comme plusieurs entreprises, on a besoin de main-d'oeuvre, on est en croissance.

Jean-Pierre Bastien, vice-président des opérations chez Premier Aviation Québec
Des travailleurs de l'industrie présentent leur métier.

Des travailleurs de l'industrie présentent leur métier.

Photo : Radio-Canada / Fanny Samson

Centaines de postes à combler

Une centaine de postes sont à combler, notamment des techniciens en mécanique, avionique et en structure. Premier Aviation Québec souhaite doubler son nombre de clients.

Pour pallier la pénurie de main-d'oeuvre, la formation professionnelle de technicien en structure sera offerte dès janvier, dans les locaux de l'entreprise de Québec.

C'est l'École des métiers de l'aérospatiale de Montréal qui dispensera les cours.

« En ce moment, le niveau de placement est de 100 %. Le requis de l'industrie est tellement grand, toutes les industries sont à la recherche de main-d'oeuvre en ce moment », ajoute Mario Héroux, directeur de l’École des métiers de l'aérospatiale de Montréal.

La première cohorte de l'École des métiers de l'aérospatiale de Montréal à Québec sera composée de 24 étudiants. La formation dure une dizaine de mois.

Avec les informations de Fanny Samson

Industrie aérospatiale

Économie