•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des micromaisons pour loger les sans-abri

Des prototypes des micromaisons que veut construire Logement d'abord. Il s'agirait de maisons modulaires comprenant une chambre à coucher, construites avec des matériaux de qualité et exigeant peu d'entretien.

Des prototypes des micromaisons que veut construire Logement d'abord. Il s'agirait de maisons modulaires comprenant une chambre à coucher, construites avec des matériaux de qualité et exigeant peu d'entretien.

Photo : Ville de Fredericton

CBC
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un organisme caritatif de Fredericton, au Nouveau-Brunswick, a réussi à recueillir suffisamment d'argent pour faire construire huit micromaisons pour sans-abri. Il ne lui manque plus que les terrains pour les accueillir.

Logement d'abord a approché la municipalité et des promoteurs privés pour tenter d’obtenir gratuitement des terrains.

Le responsable du financement de l’organisme, Jason Lejeune, affirme que les futurs résidents devront avoir accès aux transports en commun, à des services de santé et à d'autres services gouvernementaux à proximité.

« [Ces maisons] serviront les citoyens les plus vulnérables de notre communauté », déclare-t-il.

Jason Lejeune, responsable de la collecte de fonds à Logement d'abord de FrederictonAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jason Lejeune, responsable de la collecte de fonds à Housing First de Fredericton

Photo : CBC

M. Lejeune précise que les futurs occupants des micromaisons n’en seraient pas propriétaires, mais pourraient y demeurer aussi longtemps qu’ils le souhaitent.

Ils seraient choisis suivant les recommandations d’un comité ou d’un refuge.

Une quarantaine de maisons projetées d'ici 3 ans

L’organisme a recueilli 300 000 $ jusqu’ici pour la construction des premières micromaisons, qui seront destinées à des usagers des refuges de la ville.

Logement d'abord voudrait en construire tout près de 40 d’ici 3 ans. Pour cela, il aura besoin de 1,4 million de dollars.

L’organisme a déjà ciblé des terrains qui ont peu de valeur pour leur propriétaire, soit deux sur la rive nord et deux autres sur la rive sud.

Le maire de Fredericton, Mike O’Brien, précise par courriel que la Ville a déjà trouvé des parcelles de terre où quelques micromaisons pourraient être construites. Pour accueillir les 40 maisons envisagées par Logement d'abord, toutefois, il faudra plus de terrains privés, précise-t-il.

Le maire de Fredericton, Mike O'BrienAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de Fredericton, Mike O'Brien

Photo : Ici Radio-Canada

Bruce Grandy, un conseiller municipal, appuie l'approche des micromaisons comme solution au sans-abrisme chronique. Il croit que les municipalités comme la sienne ont un rôle à jouer pour faire avancer les projets comme celui de Logement d'abord. Il souhaite toutefois une meilleure coordination avec les autres niveaux de gouvernement pour que tous travaillent dans le même sens et apportent leur contribution.

La Ville de Fredericton fera plus que simplement donner des terrains à Logement d'abord. Elle s’est engagée plus tôt cette semaine à donner près de 110 000 $ sur trois ans à la construction de trois maisons.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !