•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Suncor : Unifor en cour pour empêcher le dépistage aléatoire de drogues

Une des installations de Suncor le long de la rivière Athabasca, près de Fort McMurray et Fort McKay

Une des installations de Suncor le long de la rivière Athabasca, près de Fort McMurray et Fort McKay

Photo : Getty Images / AFP/Mark Ralston

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le syndicat Unifor, qui représente les milliers de travailleurs de la compagnie pétrolière Suncor, demande une injonction pour empêcher que ses membres ne soient soumis à des tests antidrogue aléatoires. La cause était entendue jeudi, à Edmonton, et une décision est attendue début décembre.

En attendant, les deux parties se sont entendues sur le statu quo, donc pas de tests aléatoires pour l'instant.

Les avocats du syndicat disent que les tests de dépistage de drogue vont à l'encontre du droit à la vie privée et à la dignité. « C’est une invasion des droits et de la vie privée de nos employés. Les tests sont très invasifs », lance le président de la section locale du syndicat d’Unifor, Ken Smith. Personne n’a démontré que les tests aléatoires rendent les sites plus sécuritaires. Ils ne feraient pas assez de tests; donc, les chances de prévenir un incident seraient rares. »

Le géant pétrolier, qui emploie plus de 3000 travailleurs dans le nord de l’Alberta, effectue déjà des tests de dépistage pour des motifs raisonnables, mais veut pouvoir tester ses employés de manière aléatoire.

Les avocats de Suncor disent que les incidents se multiplient et mettent leurs employés en danger. Plus de 1000 incidents liés à de la drogue et de l’alcool ont été recensés depuis 2013 par l’entreprise. La compagnie dit avoir trouvé de la cocaïne, de la marijuana, de la méthamphétamine, de l’alcool, de l’ecstasy sur des lieux de travail.

En 2014, notamment, un employé de la compagnie est mort alors qu’il travaillait sur une ligne à haute tension. Les tests avaient par la suite révélé la présence d'alcool dans son sang.

Les employés de Suncor qui travaillent dans les sables bitumineux doivent régulièrement manipuler de la machinerie lourde.

Une décision sur la demande d’injonction est attendue le 7 décembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !