•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La famille d'un soldat manitobain mort pendant la Seconde Guerre mondiale récupère son casque

Eugene Restiaux, à gauche, et Phil Di Cecco, à droite, qui tiennent le casque appartenant à l'oncle défunt de M. Restiaux
Eugene Restiaux, à gauche, a retrouvé Phil Di Cecco à Toronto, mercredi, pour récupérer le casque qui appartenait à son oncle, Joseph Edward Gagnon, mort au combat durant la Seconde Guerre mondiale. Photo: Phil Di Cecco
Radio-Canada

Un casque appartenant à un soldat manitobain, mort au combat pendant la Seconde Guerre mondiale, se retrouve enfin entre les mains de la famille du militaire.

Le soldat J.E. Gagnon était originaire de la Première Nation de Sagkeeng. Il s'était engagé en 1940 et a trouvé la mort en 1944, à l'âge de 23 ans. Il est enterré au cimetière de guerre canadien de la rivière Moro, en Italie.

Un Torontois de 22 ans, Phil Di Cecco, a découvert le casque de l’homme de troupe au sous-sol de la maison qu’avaient achetée ses grands-parents dans les années 60.

Jugulaire d'un casque sur laquelle il est inscrit J.E. GagnonLe soldat est né au Lac-du-Bonnet, au Manitoba. Photo : Radio-Canada / Phil Di Cecco

Après quelques années de recherches, M. Di Cecco a retrouvé dans les archives du Mémorial virtuel de guerre du Canada le soldat à qui, croyait-il, appartenait le casque. En mettant la main sur le dossier personnel militaire de Joe Edward Gagnon, M. Di Cecco a vu que l’homme était né à Lac-du-Bonnet, une communauté manitobaine située à 110 km au nord-est de Winnipeg.

Curieux, il s'est mis en tête de retrouver la famille du soldat pour lui remettre l'objet et a publié un message sur le groupe Facebook Elmwood/East Kildonan - Preserving our Past, Planning our future (« Préserver notre passé, planifier notre avenir »).

En l'espace d'un jour, un membre winnipégois de la famille du soldat s'est manifesté.

La quête de M. Di Cecco a abouti mercredi, quand il a rencontré le neveu du soldat, Eugène Restiaux, lorsque celui-ci était de passage à Toronto. « Il était manifestement très content, relate l'Ontarien. Il était manifestement très content et avait un grand sourire. »

C’était vraiment gratifiant, de voir à quel point il était heureux. Ça m’a confirmé que le jeu en valait quand même la peine. Ça a été enrichissant.

Phil Di Cecco

Le jeune homme affirme qu’il poursuivra ses recherches afin de savoir comment le casque a fini dans la cave de ses grands-parents.

Manitoba

Histoire