•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La plateforme Vimeo propulse un premier court-métrage autochtone à l'international

Le Micmac de Gesgapegiag au Québec, Stephen Jerome, est le dernier à savoir faire des paniers traditionnels en frêne noir, comme le faisaient son père, son grand-père, ses ancêtres.
Stephen Jerome, Micmac de Gesgapegiag, fabrique des paniers traditionnels. Photo: Courtoisie Wapikoni
Radio-Canada

Le court métrage Les outils de mon père de Heather Condo a été sélectionné par la chaîne Staff Pick Première de Vimeo, donnant à ce film autochtone une visibilité exceptionnelle sur la scène internationale.

Un texte de Marie-Laure Josselin

C'est la première fois que Staff Pick Premiere offre une telle tribune à un film autochtone. Lancée l’an dernier par le géant du partage de vidéos, cette chaîne divertit des millions de spectateurs dans 150 pays.

Les outils de mon père (My father’s Tools), produit par le Wapikoni mobile (Nouvelle fenêtre), montre le travail d’un Micmac de Gesgapegiag au Québec, Stephen Jerome, créant des paniers traditionnels de la même manière que ses ancêtres.

Tous les films du studio ambulant Wapikoni mobile se retrouvent sur Vimeo pour leur permettre d’être vus notamment par les festivals. « Mais là, ce sont eux qui sont venus nous chercher pour mettre ce film sur Staff Pick Premiere qui représente un degré supérieur. Les gens qui vont dessus sont là pour voir des films exceptionnels », se réjouit l’agente aux communications du Wapikoni, Magenta Baribeau.

C’est un des meilleurs propulseurs. Ils nous ont assuré qu’il y aurait au moins 150 000 vues, mais leur plateforme rejoint beaucoup plus de monde. C’est merveilleux de savoir que des gens partout dans le monde vont apprendre qu’il y a des Premières Nations au Canada et qu’elles sont extrêmement créatives.

Magenta Bibeau

Une stratégie qui semble fonctionner, puisqu’un article en coréen consacré au court métrage est déjà sorti.

Documenter l’art autochtone

La réalisatrice Heather Condo a fait son premier court-métrage pour garder une trace du savoir-faire de son conjoint. Son film est le premier film autochtone a être sélectionné par la plateforme vimeo pour son Staff Pick PremiereLa réalisatrice Heather Condo Photo : Courtoisie Wapikoni

Heather Condo, dont c’est le premier film, voulait documenter le travail de son conjoint, dernier de sa région à fabriquer des paniers de ce genre en frêne noir. Il l’a appris de son père qui l’a lui-même appris de son grand-père.

Stephen Jerome se dit encore surpris du chemin parcouru : « C’était juste pour mettre ça sur film, au cas où il m’arrive quelque chose ». Mais cela permet aussi « de montrer que ce n’est pas fabriqué en Chine et qu’il y a tout un travail derrière ça! »

Je l’ai fait pour ma communauté à la base; je n’avais pas prévu que ça irait aussi loin. Je suis excitée. J’espère que ça va aussi servir à faire reconnaître l’art autochtone.

La réalisatrice Heather Condo

Elle souhaite déjà réaliser un nouveau film et espère que cette visibilité l’aidera.

La première internationale du court métrage de 6 min 30 s’est effectuée à Sundance en 2017, et le court métrage autochtone a circulé dans plusieurs grands festivals, dont Cannes, la Berlinale, Seattle International Film Festival, ImagineNATIVE.

Autochtones

Société