•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénurie de main-d'oeuvre dans le secteur forestier

Travailleur sylvicole

Travailleur sylvicole

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'industrie forestière connaît une importante pénurie de main-d'oeuvre au Bas-Saint-Laurent. Plus de 200 postes en aménagement forestier sont à pourvoir.

Le problème de relève a pris une telle ampleur que plus de 150 partenaires de l'industrie forestière ont participé jeudi à un sommet, à Rimouski, afin de trouver de solutions à cette criante pénurie de main-d'oeuvre.

La quinzaine d'entreprises en aménagement forestier du Bas-Saint-Laurent recherche des techniciens en aménagement, des abatteurs et des débroussailleurs.

C’est important, les volumes de bois qu’on va récolter pour supporter notre secteur industriel, on a besoin de travailleurs forestiers qui réalisent ces travaux-là.

Une citation de : Paul Saint-Laurent, directeur général du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs pour les régions Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et Bas-Saint-Laurent

La moyenne d'âge des travailleurs forestiers est de 51 ans et la moitié des travailleurs ont plus de 55 ans dans la région.

D’après les informations de Paul Huot

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !