•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les temps d'attente dans les urgences s'allongent

Des travailleurs de la santé poussent une civière sur laquelle on peut voir un patient.
Des travailleurs de la santé à l'œuvre dans un centre hospitalier. Photo: iStock
Radio-Canada

Les temps d'attente dans les urgences en Ontario ont augmenté d'environ 11 % au cours de la dernière année et de 17 %, au cours des 5 dernières années, selon l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS). Il s'agit de hausses similaires à la moyenne canadienne.

Un texte de Katherine Brulotte

Les patients âgés dont la condition nécessite une admission attendent généralement près de 35 h en Ontario avant d’obtenir un lit d’hôpital. Dans l’ensemble du pays, plus de 10 % de ce même type de patients ont attendu plus de 36 h.

La porte-parole de l’ICIS Chantal Couris affirme que le vieillissement de la population pourrait, en partie, expliquer cette hausse constante des délais d’attente au cours des dernières années.

La porte-parole de l'ICIS Chantal Couris explique l'augmentation des temps d'attente.

Selon Mme Couris, le réaménagement, par exemple, du service de nettoyage des lits et du processus d’admission pourrait permettre de réduire le temps d’attente.

Peut-être [que la solution est de] se concentrer sur des options qui sont disponibles ailleurs pour libérer des lits dans les hôpitaux pour des gens qui en ont plus besoin.

Chantal Couris, porte-parole, ICIS

Les délais d’attente pour accéder aux services d’urgence sont souvent plus longs les fins de semaine ainsi qu’en fin de soirée, soit de 20 h à 22 h.

Les données recueillies par l’Institut montrent notamment qu’il faut en moyenne 10 h de plus à un patient admis un samedi pour achever sa visite que si un patient s’était présenté à l’hôpital avec un problème de santé similaire le jeudi.

L’ICIS recueille des données pour environ 60 % des établissements de santé au pays. Cette évaluation se fonde sur les données d’un peu plus de 11 millions de visites, dans tout le pays.

Un protocole est mis en place en ce moment pour que l’ensemble des établissements de soins de santé soumettent les données pertinentes à l’Institut.

Toronto

Hôpitaux