•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Language Institute de l'Université de Regina va changer de nom

L'édifice du Language Institute en temps de neige avec les informations montrant qu'il abrite la Cité universitaire francophone.
Le bâtiment du Language Institute abrite la Cité universitaire francophone à l'Université de Regina, en Saskatchewan. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

L'Université de Regina a lancé une consultation publique en ligne pour renommer l'édifice du Language Institute, qui abrite la Cité universitaire francophone dans le campus.

Les participants peuvent suggérer trois noms pour le bâtiment tout en expliquant en quoi leurs propositions reflètent l’histoire et la raison d’être de l’édifice.

Le directeur de la Cité universitaire francophone, Emmanuel Aïto, est le porte-parole du comité de changement de nom de l’édifice. « Depuis plusieurs années, les discussions au sein de la communauté ont soulevé l’idée que le nom actuel ne reflète pas fidèlement les origines et la raison d’être du bâtiment », a-t-il déclaré par voie de communiqué.

Les origines du bâtiment remontent à 1988, et le nom de Language Institute Building lui a été attribué en 1991.

La construction de l’édifice résulte d’une politique de promotion de l’éducation en français, en Saskatchewan, en contexte minoritaire. L'édifice était censé être utilisé prioritairement pour l’enseignement du français.

L’Institut français a d'ailleurs été hébergé dans le bâtiment, avant de laisser place à la Cité universitaire francophone, en juillet 2015.

L’Université offre la possibilité à tous les membres de la communauté de participer à la création d’une nouvelle identité pour l’édifice.

Vianne Timmons, rectrice de l’Université de Regina

Vianne Timmons, la rectrice de l’Université de Regina, souhaite que le nouveau nom reconnaisse l'importance de l'histoire de l'édifice.

La consultation en ligne dure du 29 novembre au 19 décembre 2017 à minuit. Toutes les propositions de noms seront soumises à un comité chargé de donner des recommandations à la rectrice de l’université. C'est elle qui aura le dernier mot.

Saskatchewan

Éducation