•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Couches et compost monopolisent les débats budgétaires à Gatineau

Le programme Éco Ouest du CDEM appuie les municipalités bilingues à devenir écologiquement responsable.

Photo : AP/Dean Fosdick

Radio-Canada

Le retour de la distribution gratuite de compost et la relance d'un programme de subventions pour les couches lavables ont provoqué le plus de débats autour de la table du conseil municipal de Gatineau, mardi, à l'occasion du deuxième jour d'étude des propositions budgétaires.

L'après-midi avait été réservé à l'étude de projets visant à bonifier les services aux citoyens.

Une douzaine de projets ont été proposés, comme la poursuite du projet pilote des corridors scolaires, le sentier culturel au centre-ville, de même que l'allongement de la saison d'ouverture des piscines, des pataugeoires et des jeux d'eau. Il a également été question d'un appui financier au Marché du Vieux-Hull et de l'animation du site de la Ferme Dalton.

Mais c'est le retour des programmes de distribution gratuite du compost, aboli l'an dernier, et de celui de subventions pour les couches lavables, tenté en 2012, qui ont fait le plus jaser.

Le graphisme en vert et bleu montre un signe de dollars dans un cercle autour duquel  il y a la forme d'édifices, de maisons, de voitures, d'arbres Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Discussions budgétaires à la Ville de Gatineau

Photo : Radio-Canada / Chantal Mainville

Le retour du compost?

La proposition du comité exécutif de reprendre la distribution de compost gratuit dès 2018, un programme de 25 000 $ administré par un partenaire, a provoqué toutes sortes de discussions.

Tous les conseillers municipaux ont reconnu que l'abolition de ce programme avait soulevé bien de la grogne au sein de la population.

Mais plusieurs élus se sont interrogés à savoir si la Ville de Gatineau devrait reprendre le même programme.

Le conseiller du district du Lac-Beauchamp, Jean-François LeBlanc, a souligné que la décision d'abolir le programme par l'ancien conseil avait été prise après une analyse sérieuse.

Le président du conseil municipal, Daniel Champagne, a clairement indiqué qu'il avait un malaise à infirmer la décision du conseil précédent, qui avait jugé que ce programme comportait des failles.

Certains conseillers, comme la conseillère du district d'Aylmer, Audrey Bureau, ont demandé s'il ne fallait pas changer certains aspects du programme, entre autres, l'inscription à une période de distribution, puisque de toute façon, environ le « tiers ou le quart des citoyens inscrits ne venaient pas chercher leur compost ».

Le débat, qui s'est prolongé sur la question, a fait réagir durement la conseillère du district du Parc-de-la-Montagne-Saint-Raymond, Louise Boudrias.

« On passe énormément de temps à parler de petits projets de 25 000 $, 50 000 $ pas attachés, quand je trouve que l'enjeu du vote du budget qu'on devrait être [en train de] discuter du fait qu'on va augmenter les taxes de 2,9 %, mais ce n'est pas de ça qu'on parle », a-t-elle lancé.

Moi, je ne suis pas à l'aise avec ça.

Louise Boudrias, conseillère du district du Parc-de-la-Montagne-Saint-Raymond

M. Champagne a tenu à préciser qu'à n'importe quel moment, lors de l'étude des propositions budgétaires, les conseillers ont le loisir de parler de la hausse proposée de l'impôt foncier.

Le débat sur le 2,9 %, c'est ce qu'on fait. Si vous êtes d'avis que le 2,9 % n'est pas nécessairement une hausse adéquate, il y a tout au long du débat des occasions de dire : ''Moi, je pense que ça on ne devrait pas le faire''.

Daniel Champagne, président du conseil municipal de Gatineau

Couches et écogestes

Le comité exécutif a proposé de relancer le programme de couches lavables, estimé à 50 000 $.

Ce programme visait, en 2012, à encourager 300 familles à utiliser des couches réutilisables. Au total, 190 familles avaient participé au programme à ce moment-là.

Véronique Flibotte utilise des couches lavables pour sa petite Alexanne. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des couches lavables

Photo : Radio-Canada / Claudie Simard

Mme Bureau n'est pas en désaccord avec une telle initiative, mais elle a suggéré que la Ville de Gatineau lance un programme plus large « d'écogestes », afin d'encourager plusieurs initiatives vertes.

La conseillère du district d'Aylmer a dit s'inspirer d'un programme en vigueur à Victoriaville, lequel subventionne une trentaine de gestes « verts » que peuvent poser les citoyens, comme « l'installation de baril d'eau de pluie ou l'aménagement d'un potager dans leur cour ».

Mme Bureau a proposé que la Commission de l'environnement élabore un programme d'écogestes citoyens qui pourraient être subventionnés par la Municipalité et qu'elle détermine le niveau des subventions éventuelles.

Parmi ces écogestes-là, il pourrait y avoir les couches lavables qui pourraient s'insérer là-dedans. C'est juste qu'on donne une plus grande gamme d'écogestes aux citoyens

Audrey Bureau, conseillère du district d'Aylmer

La proposition de Mme Bureau a été bien reçue par plusieurs de ses collègues et elle sera débattue jeudi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale