•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bois d'oeuvre : le Canada se tourne vers l'Organisation mondiale du commerce

Du bois d'oeuvre
Du bois d'oeuvre Photo: Radio-Canada / Gilles Munger
Radio-Canada

Le Canada a décidé de porter le conflit avec les États-Unis au sujet du commerce du bois d'oeuvre devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Ottawa a demandé mardi à l'OMC la tenue de consultations avec les États-Unis au sujet des droits punitifs américains imposés sur son bois d'oeuvre résineux.

« La décision du département du Commerce des États-Unis d'imposer des droits antidumping et compensateurs punitifs aux producteurs canadiens de bois d'oeuvre résineux est injuste, non fondée et profondément préoccupante [...]. Nous défendrons vigoureusement l'industrie canadienne », a dit le ministère des Affaires étrangères.

Le Canada avait déjà saisi, il y a deux semaines, un groupe d'arbitrage prévu par l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) à propos de ces droits compensatoires, pouvant aller de 3,34 % à 18,19 %, qui ciblent depuis le printemps l'importation du bois de construction canadien.

Les États-Unis accusent le Canada de subventionner ses producteurs de bois d'oeuvre en leur accordant un accès aux terres publiques à faible prix.

Il s'agit du plus récent développement dans ce conflit qui perdure depuis l'échec à renouveler l’accord commercial bilatéral qui a pris fin en 2015.

Conflit du bois d'oeuvre
Avec les informations de Agence France-Presse, et La Presse canadienne

Toronto

Accords commerciaux