•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hassoun Camara prend sa retraite

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Hassoun Camara a manqué à l'appel lors des quatre derniers matchs des siens.

Hassoun Camara a manqué à l'appel lors des quatre derniers matchs des siens.

Photo : Maddie Meyer

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ancien défenseur de l'Impact de Montréal Hassoun Camara, libre comme l'air depuis le 16 novembre, a mis un terme à sa carrière mardi.

« On pense rarement au moment où on doit tourner la page. Ce moment est venu. C’est aujourd’hui que j’annonce la fin de ma carrière sportive professionnelle. J'aurais préféré faire mes adieux sur le terrain, mais on ne choisit pas toujours la façon. »

Camara avoue avoir passé une saison difficile en raison de ses trois commotions cérébrales. C’est avec l’avis du médecin et celui de sa femme qu’il a pris cette décision.

« C’est avec beaucoup d’émotions que je m’adresse à vous aujourd’hui », a-t-il dit en versant quelques larmes.

J’ai adoré l’expérience. J’ai adoré Montréal, j’adore Montréal et j’adorerai Montréal.

Hassoun Camara

Il a tenu à remercier les supporteurs à plusieurs reprises.

« J’ai eu une relation vraiment particulière avec les partisans. J’ai été très chanceux [...] Dès le premier match, j'ai senti que j'avais leur support et leur dévouement. »

L’arrière français a disputé sept saisons avec le onze montréalais. Il a amorcé sa carrière nord-américaine dans la NASL, en 2011, avant de faire le saut en MLS avec l’organisation du Bleu-blanc-noir pour les six campagnes suivantes.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

L'ancien défenseur de l'Impact Hassoun Camara émotif à l'annonce de sa retraite

Le défenseur de l’année à Montréal en 2016 a été employé dans 134 rencontres de saison, dont 124 comme partant, dans le circuit Garber. Il a fait bouger les mailles du filet à sept occasions et a ajouté huit passes décisives à sa feuille de route. Il a passé 10 979 minutes sur le terrain.

Il est le meneur de l'équipe pour les départs et les minutes de jeu.

« C’est un club formidable avec lequel j’ai vécu des moments extraordinaires », a soutenu l'athlète de 31 ans.

Camara a également fait l’étalage de son talent dans son pays natal chez les seniors, de 2003 à 2010, sous les couleurs de l’Olympique Noisy-le-Sec, de l’Olympique de Marseille et du SC Bastia.

« L'aventure humaine m'a fait venir et rester à Montréal, confie le défenseur. Montréal, c'est chez moi. Mon club à vie sera l'Impact. »

Pour l'avenir, il souligne avoir plusieurs projets en tête et compte s'impliquer à Montréal. Il entend notamment participer à l'ouverture de terrains pour du soccer à cinq contre cinq. »

« J'ai envie de redonner à la communauté. J'ai tellement reçu que ce serait ingrat de ma part de ne pas le faire. »

Encore des maux de tête

Hassoun Camara ressent régulièrement des maux de tête et des pressions sur le crâne. Compte tenu de son état de santé, la retraite était la seule option. Il est toujours suivi par le médecin de l'Impact.

Le Français ne s'est jamais vraiment remis d'une sévère commotion subie contre le DC United dans un match éliminatoire en 2016.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Les commotions cérébrales ont poussé Hassoun Camara à prendre sa retraite

« Cette saison, j'ai pris un coup à Los Angeles et quelques autres à l'entraînement qui m'ont donné pas mal de difficulté, a-t-il expliqué. Parfois, sur le terrain, j'avais l'impression d'avoir le ballon. Mais en regardant la vidéo quelques jours plus tard, je ne l'avais pas. Ça m'inquiétait. »

« J'ai un jeu axé sur le jeu de tête et, avec le recul, ce serait prendre des risques trop importants de continuer, ajoute-t-il. J'ai pas envie de tricher ou de me cacher sur le terrain et de faire semblant que tout va bien. Ça ne colle pas du tout avec ma nature de ne pas aller à 100 % au duel. C'est une question d'honnêteté. »

Camara a reconnu qu'il avait été naïf au sujet des commotions cérébrales. En Europe, pendant sa jeunesse, le sujet n'attirait pas autant d'attention qu'aujourd'hui.

Il souhaite d'ailleurs conscientiser les jeunes joueurs aux dangers des commotions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !