•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Valérie Plante disposée à souligner la mémoire de Fredy Villanueva, un message ambigu pour les policiers 

Fredy Villanueva

Fredy Villanueva

Photo : La Presse canadienne

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Fraternité des policiers et policières de Montréal estime que la mairesse de Montréal a envoyé un message étrange et ambigu, lundi soir, en se disant disposée à honorer la mémoire de Fredy Villanueva, tué lors d'une intervention policière à Montréal-Nord en 2008.

Lors de la période de questions au conseil municipal, Mme Plante a été interpellée par Solo Fugère, un comédien qui a incarné le rôle de Dany Villanueva, le frère de Fredy, dans une pièce de théâtre.

« Alors qu'on entre dans la 10e année depuis l'assassinat du jeune homme d'origine hondurienne du nom de Fredy Villanueva par le SPVM, votre administration est-elle ouverte à souligner la mémoire de cette victime de brutalité policière par l'octroi d'un mémorial ou d'une murale dans une optique de reconnaissance des blessures et des personnes que l'on traumatise par le système? » a-t-il demandé.

Affirmant qu’il y a eu des erreurs, « qui ont coûté la vie » à un « jeune homme qui ne méritait pas de mourir », Mme Plante a répondu : « Moi, je suis tout à fait disposée, je pense que ça fait longtemps que vous en parlez, que les acteurs du milieu le demandent, et pour moi, ça a bien sa place. »

« Ce qui m’intéresse, c’est de construire des ponts, et dans le cas de Montréal-Nord, il y a des communautés qui ont été très touchées par la mort de ce jeune homme, M. Villanueva », a réitéré Mme Plante, mardi lors d'une mêlée de presse.

La mairesse a rappelé que la commission sur le profilage social et racial qui a été réalisée par la Ville de Montréal avait conclu qu'il y avait du profilage racial. Le problème a été nommé et on doit y travailler et s'améliorer, estime Valérie Plante.

«  »

— Une citation de  Valérie Plante

À la question de savoir si les policiers apprécieraient cette prise de position, elle affirme être convaincue que les policiers du SPVM seraient d’accord avec elle, qu'« ils font un travail remarquable sur le terrain, mais que l’on peut toujours améliorer nos pratiques, c’est ça le message que j’envoie ce matin ».

« Dans cette commission qui a été demandée par la Ville de Montréal, avec laquelle le SPVM a travaillé, on reconnaît que l’on doit améliorer nos pratiques, tant au niveau du SPVM que d’autres institutions de la Ville de Montréal », note-t-elle.

La Fraternité des policiers et policières de Montréal ne semble pas du même avis. Dans un communiqué publié mardi, le syndicat affirme qu’il ne s’agit pas d’un sujet que l'on peut traiter de façon approximative.

«  »

— Une citation de  Yves Francoeur, président de la Fraternité des policiers et policières de Montréal

Le syndicat souligne qu'« aucun blâme n’a jamais été jeté sur le policier et la policière impliqués dans l’intervention, et ce, par aucune instance », mentionnant que l'opération policière dont il est question avait été analysée sous tous les angles, notamment lors d’une enquête publique du coroner qui a duré plusieurs mois et qui a abouti à un rapport de 134 pages.

« Un sujet aussi délicat mérite d’être traité avec prudence et circonspection », a encore estimé le président de la Fraternité, Yves Francoeur. Ce dernier a souligné qu'il n'existait aucun monument commémoratif dans l'espace public pour les 71 policières et policiers morts en service à Montréal au fil des ans.

La mairesse de Montréal-Nord surprise

Valérie Plante, qui participait à la première séance du conseil municipal lundi soir, a spécifié qu'elle était convaincue de pouvoir travailler avec la mairesse de Montréal-Nord, Christine Black, pour « trouver une solution », qui satisfasse tout le monde.

Mme Black, qui ne s’attendait visiblement pas à cette déclaration de Mme Plante, a réagi par écrit.

« L’équipe de Montréal-Nord au conseil municipal est surprise de la prise de la position de la mairesse Valérie Plante sur un enjeu très polarisant auprès des citoyens de Montréal-Nord et qui requiert énormément de nuance et de sensibilité. »

Elle et son équipe sont cependant prêtes à « la rencontrer pour partager avec elle les différents éléments de ce dossier ».

Le 9 août 2008, Fredy Villanueva, qui avait 18 ans, a été tué au cours d'une intervention policière dans le parc Henri-Bourassa, dans l'arrondissement Montréal-Nord. Des agents du SPVM ont tenté d'arrêter Dany Villanueva, son frère, qui jouait aux dés dans le parc, lorsque trois jeunes, dont faisait partie Fredy Villanueva, se sont interposés.

Un policier a tiré sur le groupe, a tué Fredy Villanueva et a blessé les deux autres.

La mort du jeune Fredy a provoqué des émeutes dans l'arrondissement de Montréal-Nord. Une enquête publique s’en est suivie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...