•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nombreuses premières au conseil municipal de Montréal

L'hôtel de ville de Montréal

L'hôtel de ville de Montréal

Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La toute première réunion du nouveau conseil municipal de Montréal de l'ère Plante-Dorais, qui s'est tenue lundi après-midi à l'hôtel de ville, aura été l'une des plus courtes jamais vécues depuis longtemps. La première séance présidée par Cathy Wong a duré environ deux heures.

Une femme s’est d’abord installée sur la chaise du président du conseil pour la première fois de l’histoire de Montréal. Cathy Wong, conseillère d’Équipe Coderre, a ainsi parlé d’« un nouveau chapitre de l'histoire de Montréal ».

« C'est un conseil plein d’espoir et plein de positivisme qui commence aujourd'hui. Le travail qui sera accompli dans cette salle au cours des quatre prochaines années va nous permettre de réaliser de grandes choses. »

— Une citation de  Cathy Wong, présidente du conseil municipal

« C’est un message fort qui est envoyé à l’ensemble de la population et je pense qu’il y a beaucoup de municipalités à travers le Québec et à travers le pays qui nous regardent avec beaucoup de fierté et qui nous disent : "Oui, vous allez dans la bonne direction" », a déclaré le nouvelle mairesse, Valérie Plante, en souhaitant un « excellent mandat » à Mme Wong.

Par ailleurs, le conseiller municipal de la circonscription de Desmarchais-Crawford, Sterling Downey, a été nommé vice-président du conseil.

Le chef de l’opposition, Lionel Perez, a souligné que « pour la première fois, on a une mairesse à la Ville de Montréal, pour la première fois, le conseil est présidé par une femme, pour la première fois, une majorité de femmes ont été élues à la Ville de Montréal, pour la première fois, on a une élue asiatique [Cathy Wong] ainsi qu’une élue autochtone [Marie-Josée Parent, leader de l’opposition officielle] qui font partie de ce conseil, et je suis fier de dire qu’elles ont été élues avec notre formation politique », soit Équipe Denis Coderre pour Montréal.

M. Perez a cependant mentionné qu’il reste « du chemin à faire », notamment au chapitre de la diversité culturelle. Il estime que, malgré la nomination de Cathy Wong comme présidente du conseil municipal, des élus issus des minorités n'ont pas assez de responsabilités. Il est d'avis aussi que certains arrondissements ne sont pas assez représentés au sein de l'exécutif.

« Les réponses ne sont pas au rendez-vous. Il faut que les personnes qui les ont élus puissent se revoir à l’intérieur du pouvoir et ce n’est pas le cas. Donc, c’est préoccupant qu’ils reviennent à la charge. La seule réponse qu’ils disent, c’est qu’on a certaines places, on va voir ce que l’on peut faire. Il faut agir, il ne faut pas retarder cette prise de décision », a-t-il lancé.

Valérie Plante a de plus annoncé que chaque séance du conseil municipal allait désormais débuter par un rappel que la ville de Montréal est située en territoire autochtone non cédé. « Un geste hautement symbolique qui rappelle l'importance et la place des nations autochtones », a-t-elle dit.

Elle a aussi profité d'une question de la leader de l'opposition, Marie-Josée Parent, pour réparer un oubli fait lors de la présentation de son comité exécutif en mentionnant que Rosannie Filato y serait responsable des dossiers relatifs à la condition féminine, en plus de ceux concernant le développement social et communautaire, l'itinérance, la jeunesse, les sports et les loisirs.

Valérie Plante prend la parole devant des membres du conseil municipal.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, à l'occasion de la toute première séance du nouveau conseil municipal.

Photo : Radio-Canada

Schnobb maintenu à la présidence de la STM

Valérie Plante a par ailleurs laissé entendre, avant le début de la séance, que Philippe Schnobb demeurerait président de la Société de transport de Montréal (STM).

M. Schnobb avait pourtant été nommé à ce poste par l'ancien maire Denis Coderre. Les deux hommes avaient fait campagne ensemble lors des élections municipales de 2013.

« Je l’avais dit : je ne suis pas le type de leader qui arrive et qui fait rouler des têtes », a souligné Mme Plante en mêlée de presse. « Bien sûr, Projet Montréal a des orientations très différentes de l’administration précédente, surtout en matière de transport, mais jusqu’à maintenant, les conversations que j’ai avec M. Schnobb vont dans la bonne voie. »

Mme Plante a aussi annoncé que Craig Sauvé, conseiller de Projet Montréal élu dans le Sud-Ouest, était nommé vice-président de la STM, en remplacement d'Elsie Lefebvre, qui n'a pas été réélue dans Villeray aux dernières élections.

Le président de la STM, Philippe SchnobbAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le président de la STM, Philippe Schnobb

Photo : Radio-Canada

Et plus tôt dans la journée, M. Perez avait dévoilé les responsabilités attribuées aux différents élus d'Équipe Denis Coderre pour Montréal.

Voici les membres du cabinet fantôme de l'opposition officielle et leurs responsabilités :

  • Lionel Perez : Chef de l'opposition officielle, porte-parole statut de métropole, gouvernance et relations internationales
  • Marie-Josée Parent : Leader, porte-parole statut de la femme et égalité entre les genres, culture et réconciliation autochtone
  • Francesco Miele : Leader adjoint, président du caucus, porte-parole urbanisme et grands parcs
  • Karine Boivin-Roy : Habitation, gestion et planification immobilière et stratégie centre-ville
  • Dimitrios (Jim) Beis : Sports et loisirs et relations avec la communauté anglophone
  • Christine Black : Développement social et communautaire et économie sociale
  • Alan DeSousa : Finances, évaluation foncière, transport collectif et électrification des transports
  • Chantal Rouleau : Eau, environnement, développement durable et changements climatiques
  • Hadrien Parizeau : Transport actif et mobilité et relations gouvernementales
  • Patricia Lattanzio : Infrastructures de la voirie et de l'eau, Commission des services électriques et affaires juridiques
  • Frantz Benjamin : Démocratie, participation citoyenne, OCPM et éthique
  • Mary Deros : Diversité montréalaise et relations avec les communautés d'origines diverses
  • Richard Guay : Services aux citoyens, ressources humaines et relations syndicales
  • Effie Giannou : Ville intelligente et innovation, transparence et communications corporatives
  • Benoit Langevin : Itinérance et jeunesse
  • Louise Leroux : Relations avec le milieu scolaire
  • Abdelhaq Sari : Sécurité publique, grands projets et technologies de l'information
  • Pierre L'Heureux : Grands chantiers (pont Champlain et Turcot)
  • Suzanne Décarie : Politique de l'enfant, aînés et accessibilité universelle
  • Aref Salem : Développement économique et commercial
  • Chantal Rossi : Patrimoine, design et Espace pour la vie
  • Dominic Perri : Approvisionnement et matériel roulant

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !