•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un magasin de Vancouver voit ses impôts fonciers bondir de 92,7 %

L'intérieur du magasin Chocolate Mousse dans la rue Robson avec ses cafetières et une cliente vue de dos.

L'intérieur du magasin Chocolate Mousse dans la rue Robson

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un magasin spécialisé en ustensiles de cuisine dans la rue Robson à Vancouver n'a plus les moyens de payer ses impôts fonciers, qui ont bondi de 92,7 % en 2017.

Les impôts fonciers de 120 000 $, que Chocolate Mousse doit régler, sont dus au fait que la valeur du terrain de l’immeuble dans lequel il se trouve est passée de 16,8 millions de dollars en 2016 à 52,3 millions de dollars cette année.

L’évaluation a été faite par BC Assessment, l’organisme qui aide les municipalités à déterminer leurs impôts fonciers. Elle a eu lieu dans un contexte où les prix de l’immobilier continuent d’exploser à Vancouver, ce qui oblige des commerces à fermer et des habitants à s’éloigner du centre-ville ou à quitter la Colombie-Britannique.

« Le magasin est victime des dégâts collatéraux de cette situation », indique une note collée sur le comptoir de Chocolate Mousse. Le magasin, qui a ouvert ses portes il y a 32 ans, s’attend à ce que sa taxe foncière augmente également en 2019.

Le magasin souligne que son bail se termine l’année prochaine et que le bâtiment été racheté récemment. La note du comptoir déplore le fait que le West End perd encore une boutique de quartier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !