•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police du Grand Sudbury et un centre autochtone s’unissent

Des femmes autochtones participent à une marche avec des tambourins.

La conférence fait partie d'un projet pour contrer la violence faite aux femmes autochtones à Sudbury.

Photo : Radio-Canada / Natacha Lavigne

Radio-Canada

Le centre d'amitié N'Swakamok et la police du Grand Sudbury tiendront mercredi et jeudi une conférence pour commémorer les femmes autochtones tuées ou disparues.

La rencontre de deux jours fait partie d’un projet pour contrer la violence dont sont victimes les femmes autochtones.

C’est l’auteure du livre Invisible Victime: Missing and Murdered Indigenous Women, Katherine McCarthy, qui donnera le ton à ces discussions de deux jours.

« J’ai beaucoup d’espoir dans le projet sudburois et j’espère que d’autres corps policiers au pays imiteront la police du Grand Sudbury », indique Mme McCarthy.

Mme McCarthy estime qu’il reste encore beaucoup à faire au sujet du traitement infligé aux femmes autochtones.

« Je suis soulagée de voir que les gens ne font pas l’autruche et [pensent] que la vérité est toujours mieux », affirme-t-elle.

Nord de l'Ontario

Autochtones