•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Russie dément avoir mené des raids meurtriers en Syrie

Des avions Sukhoi Su-34 russes larguent des bombes lors de manoeuvres aériennes.

Des avions Sukhoi Su-34 russes larguent des bombes lors de manoeuvres aériennes.

Photo : Reuters / Maxim Shemetov

Radio-Canada

Moscou dément avoir mené dimanche des raids aériens contre un village syrien, qui auraient fait 53 morts, selon ce qu'a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Le ministère russe de la Défense, dans un communiqué cité par les agences russes, a accusé l’OSDH de « falsification ».

« Les frappes de l'armée russe en Syrie menées en dehors des villes visent uniquement des cibles des groupes terroristes internationaux », a affirmé le ministère.

L'OSDH, une ONG basée à Londres et qui dispose d'un réseau de sources en Syrie, a accusé dimanche l'armée russe d'avoir visé « des bâtiments résidentiels » dans le village d'Al-Chafah, dans la province de Deir Ezzor.

La Russie, qui défend le régime du président syrien Bachar Al-Assad, mène l’offensive en Syrie depuis septembre 2015, ce qui a permis aux forces gouvernementales de reprendre aux groupes rebelles et aux djihadistes de l’État islamique (EI) la majorité du territoire qu’ils avaient conquis.

La province de Deir Ezzor est l'une des dernières régions du pays où l'EI contrôle encore des territoires. Aujourd’hui, les djihadistes ne contrôlent plus qu’environ 10 % de cette province très riche en pétrole.

Les miliciens de l'EI font face depuis plusieurs mois, dans cette région, à deux offensives distinctes, celle du gouvernement et celle d'une alliance arabo-kurde soutenue par les États-Unis.

La guerre de Syrie a fait plus de 340 000 morts et des millions de déplacés au cours des six dernières années.

Avec les informations de Agence France-Presse, et BBC

International