•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des militants de la droite identitaire de la Mauricie s'invitent à Québec

Des policiers surveillent les militants de la droite identitaire.

Des policiers surveillent les militants de la droite identitaire.

Photo : Radio-Canada / Maxime Corneau

Radio-Canada

Une soixantaine de militants de la division mauricienne du groupe La Meute se sont joints aux groupes identitaires qui ont manifesté dans les rues de Québec samedi.

La Meute compte 270 membres en Mauricie et 195 autres au Centre-du-Québec.

« Il y a beaucoup plus de personnes que ça [ne] dérange plus de s'afficher avec La Meute, dit la porte-parole du mouvement local, Johanne Beaulieu. Avant, c'était un peu mal vu dû à comment on était vu à l'extérieur avec les journalistes et tout, mais maintenant ça va bien ».

Johanne Beaulieu, chef de La Meute en Mauricie.

Johanne Beaulieu, chef de La Meute en Mauricie.

Photo : Radio-Canada

La chef de la Mauricie soutient qu'il reste de l'éducation à faire à l'égard de membres qui tiennent des propos radicaux sur les médias sociaux.

« Nous on les avise en privé sur Facebook qu'on [ne] tolère pas de messages haineux, de racisme, dit-elle. Après quelques avertissements, on est obligé de les mettre dehors de la meute de ce côté-là ».

Il n'est pas rare que ces membres bannis intègrent des groupes tels les Soldats d'Odin ou Storm Alliance, avoue-t-elle.

Protestation contre le gouvernement libéral

Les manifestants de la Mauricie s'entendent pour dire que l'éléphant dans la pièce, c'est l'incapacité du gouvernement libéral à s'attaquer à la question identitaire. Ils comptent prendre la rue tant qu'ils ne seront pas entendus.

« Je suis un petit peu en désaccord avec certaines politiques de nos gouvernements, dit une membre de La Meute Sonia Gagnon de Shawinigan. Je pense que c'est important qu'on protège nos valeurs, nos droits, nos libertés. C'est pour ça que La Meute se bouge pour nos valeurs, nos droits, nos libertés ».

Des militants de la droite identitaire de la Mauricie s'invitent à Québec

Des militants antiracistes étaient aussi à Québec samedi pour contre-manifester.

En tout, une quarantaine d'arrestations ont été effectuées au cours des différentes manifestations, selon le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ).

Avec les informations de Catherine Bouchard

Mauricie et Centre du Québec

Politique provinciale